Sign in
Download Opera News App

 

 

PDCI– Attaque des jeunes contre Guikahué : pourquoi Bédié ne dit rien ?

On peut le dire. C’est la guerre ouverte au Parti démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) entre les jeunes et le Secrétaire exécutif en chef Maurice Kakou Guikahué. Face à cette guéguerre qui a atteint son paroxysme le jeudi 22 avril dernier, le président du parti doyen Henri Konan Bédié garde le silence.

Cette posture du Sphinx de Daoukro emmène Le Sursaut a titré : « PDCI-RDA : Bédié très coincé ! Le vieux parti dans la tourmente ». « Crise au PDCI : Ce que cache le silence de Bédié », barre également à sa Une Le jour plus qui indique : « Guikahué poussé vers la sortie ».

Pour Le Matin, « après les graves incidents de la semaine dernière, PDCI, l’implosion devient inévitable ! » Selon le journal proche du pouvoir, « Guikahué est décidé à mâter la résistance ».

A contrario, L’Héritage fait savoir qu’après « les évènements de jeudi dernier à Cocody, Bédié tient la barre, il n’y a pas de guerre de succession au PDCI ». A preuve, Le Nouveau Réveil pointe : « Pour booster et projeter le PDCI-RDA, Bédié crée 3 nouvelles hautes instances ». Même son de cloche pour Dernière heure : « 75 ans du PDCI-RDA / Vie et modernisation du parti : Bédié met en place de nouvelles équipes ». En l’occurrence, site le journal proche du vieux parti, « un comité politique dirigé par Allah Kouadio Rémi, un comité de gestion et de suivi des élections dirigé par Niamkey Koffi et un Comité de mobilisation et de gestion des ressources dirigé par Ehouman Bernard ». 

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

pdci– attaque

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires