Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire ‘’Découverte de pétrole brut’’ : Et si Ouattara appelait Affi Nguessan au gouvernement?

Dans une déclaration signée de son secrétaire général, Issiaka Sangaré et datant de ce Vendredi 03 Septembre, le Front Populaire Ivoirien (FPI) de Pascal Affi Nguessan, faisait des recommandations au gouvernement Ivoirien, suite à la polémique née du débat sur la rentabilité des ressources financières que devra générer l’exploitation du gisement de pétrole brut découvert récemment dans le bassin sédimentaire Ivoirien.

 

Depuis l’annonce le Mercredi 1er Septembre par le ministère des mines et de l’énergie de ce gisement dont la capacité de production oscille entre 1.5 et 2 milliards de barils, certains experts et acteurs de la vie publique sont monté au créneau pour dénoncer la marge de 10% dont devrait bénéficier l’état Ivoirien, des revenus d’exploitation de ce gisement.

 

Au nombre des dénonciateurs de ce calcul, le FPI qui cependant, a tenu à faire des propositions pour améliorer la rentabilité du secteur des hydrocarbures pour l’économie Ivoirienne. ‘’Cela dit, l'industrie pétrolière est une industrie particulièrement rentable avec un taux de rentabilité interne de 15% en moyenne, selon les chiffres indiqués par le cabinet Wood Mackenzie.C'est pourquoi, le FPI engage l'Etat de Côte d'Ivoire à s'impliquer davantage dans les opérations d'exploration. A cet effet, le FPI estime urgent la création d'un fonds souverain d'investissement qui mobiliserait des ressources financières adéquates pour jouer un rôle décisif dans l'exploration aux côtés de ses partenaires habituels que sont les grandes compagnies pétrolières mondiales’’, a suggéré la formation de gauche dans son communiqué.

 

Visiblement, le FPI d’Affi Nguessan qui s’illustre depuis la fin de la crise du 3ème mandat par l’élaboration de propositions pour résoudre les problèmes économiques structurels, tient à fondre dans le moule d’une opposition participative. Cette posture que s’efforcent d’incarner Pascal Affi Nguessan et ses camarades, pourrait, pourquoi pas, être saisie au bond par le pouvoir en place à Abidjan, pour leur offrir le cadre idoine pour entrer au gouvernement.

 

L’ancien premier ministre de Laurent Gbagbo ne tendait-t-il pas la perche le 26 Mars dernier, à l’occasion de la nomination de Patrick Achi à la tête du gouvernement, lorsqu’il affirmait sur son compte Twitter : ‘’Le FPI soutiendra toutes les initiatives qui concourront à la réconciliation nationale’’ ? Affi Nguessan qui tient vraisemblablement à prendre une part active dans la construction de son pays et à incarner cette opposition modérée, ne serait probablement pas opposé à l’idée d’une intégration au sein de l’équipe gouvernementale.

Le fonds souverain qu’il espère voir créer, Ouattara pourrait lui en confier la gestion ou à un de ses proches, à la tête d’un département ministériel connexe. Ce serait déjà le début d’une bonne cohabitation.

Raoul Mobio

 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

FPI Ivoirien

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires