Sign in
Download Opera News App

 

 

Appels à candidatures pour diriger les sociétés d'État : Ouattara comme Gbagbo, 10 ans après

Le Premier ministre Patrick Jérôme Achi inaugure une nouvelle ère avec ces trois appels à candidatures pour diriger les entreprises publiques, sous la gouvernance du président Ouattara.

Fonds d'entretien routier (FER), Village des technologies de l'information et de la biotechnologie (Vitib), Nouvelle pharmacie de la santé publique (Npsp), sont l'objet d'appels à candidatures. L'annonce a été faite ce lundi 17 janvier 2022, par les services du Premier ministre ivoirien Patrick Jérôme Achi. Selon le cabinet du chef du gouvernement ivoirien, il a été procédé ce lundi, au lancement des appels à candidatures pour ces trois sociétés de droit public. Une grande surprise dans la gouvernance du président Ouattara, ce d'autant que depuis plus d'une décennie au pouvoir, c'est maintenant que le patron du régime Rhdp consent à une gestion plus démocratique. Une décision qui n'est pas ex-nihilo. On se souvient en effet, que trois pontes du régime, très proches du président Ouattara ont été limogés pour malversations financières. Ce sont Diaby Lanciné ancien Directeur général du Fonds d'entretien routier, Philippe Pango ancien DG du Vitib et Yapi Ange Désiré ex-DG de la Npsp. Après limogeages des dirigeants de ces sociétés d'État, leurs postes qui n'ont toujours pas été pourvus étaient occupés par des intérimaires. 

Le président Alassane Ouattara a finalement donné son accord pour une gestion démocratique des affaires politiques.

En optant pour les appels à candidatures, la Primature ivoirienne envoie plusieurs messages. D'abord et premièrement, qu'avec le Premier ministre Patrick Jérôme Achi plus rien ne sera comme avant. La méthode du président du conseil régional de la Mé jure avec celle de ses prédécesseurs, Guillaume Soro, Jeannot Ahoussou, Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko. Ceux-là se sont plutôt contenter de satisfaire les nombreux militants qui ont aidé à l'avènement du Rhdp au pouvoir en avril 2011. Deuxièmement, Patrick dit que seuls les méritants occuperont les hautes fonctions dans l'administration publique. Troisièmement, il ne suffit plus d'être cadre et militants ou proche du chef de l'État, pour être parachuter à la tête des entreprises publiques...

Il n'y a vraiment rien de mal à copier sur les bons exemples. En décidant d'organiser des appels à candidatures comme l'a annoncé le pouvoir d'Alassane Ouattara ce lundi 17 janvier, on peut dire sans risque de se tromper que le régime Rhdp a décidé de marcher dans les pas du pouvoir de l'ancien président Laurent Gbagbo. En effet, dès son accession au pouvoir en octobre 2000, Laurent Gbagbo chantre du régime de la Refondation a, aussitôt procédé aux nominations par appel à candidatures pour atteindre un certain nombre d'objectifs. Avec obligation de résultat d'objectifs. L'on a encore en mémoire, les saines et concluantes gestions de ces nouveaux types de dirigeants. Comme cela a été le cas à Direction générale des douanes, à la Direction générale des Impôts, à la Direction générale du trésor. Brefs toutes les régies financières étaient sainement dirigées ce qui a donné cette performance de l'économie ivoirienne dans une période de crise aiguë provoquée par la rébellion du nord.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

alassane ouattara patrick jérôme achi rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires