Sign in
Download Opera News App

 

 

"La France sait que les anti 3ème mandats ruminent encore leur désapprobation"(Dr Sosthène Dougrou)

Dr Sosthène Dougrou

Dr Sosthène Dougrou analyse le sommet Afrique-France du 8 octobrd à Montpellier auquel ont pris part des responsables de jeunesse , d'ONG et d'entreprises.Il estime que c'est une nouvelle formule des sommets France-Afrique décidée par la France pour tenter de sauver les meubles sur le continent. Ce changement de dénomination et d'invités est, selon le médecin, motivé par la prise de conscience de ses attitudes déplaisantes. " La France sait que les anti 3ème mandats en Côte-d'Ivoire ruminent encore leur désapprobation", souligne-t-il. 

 " La France sait que personne n'est d'accord avec la succession qu'elle a soutenue au Tchad au mépris de la constitution de ce pays. La France sait qu'il suffit de peu pour que la jeunesse Sénégalaise, dans un ultime coup d'accélérateur mette fin à sa main mise sur le pays",poursuit-il. 

Dr Dougrou affirme sans détour que Paris sait qu'après le Rwanda et la République centrafricaine, le Mali et la Guinée pourraient lui échapper. Aussi prend-elle au sérieux les incidents diplomatiques avec Alger et Bamako. Elle se rend compte "que les oligarchies qui portaient à bout de bras la France-Afrique sont à bout de souffle, que beaucoup de ses relais actuels ont pris de l'âge tandis que d'autres sont sur le point d'être vomis dans un réflexe nauséeux à peine retenu".

Le 8 octobre, a eu un sommet Afrique-France au lieu du traditionnel sommet France-Afrique. Ont participé à ce sommet Afrique-France des leaders de jeunesses, des responsables des ONG et des chefs d'entreprise francophiles. Les sommets France-Afrique réunissaient les autorités de France et des Chefs d'Etat d'Afrique francophone.

 " La leçon que je tire de ce sommet France Afrique nouvelle formule se résume en une seule chose. La France change d'interlocuteur pour mieux rester en Afrique. Pourquoi ? La France, usant de ses capacités anticipatrices ne veut pas se retrouver dans la réaction. Elle est proactive", estime Dr Dougrou. Pour lui c'est une façon de montrer qu'elle a tourné le dos aux régimes autoritaires et aux chefs d'états mal élus. 

" En invitant les jeunes, elle prépare sous nos yeux la relève de la France Afrique avec des visages plus jeunes, des profils de technocrates, d'intellectuels, de financiers etc... En réalité la France change de relais pour mieux rester", soutient-il.

D'autres analystes estiment que le changement de formule ne changera rien dans les relations entre la France et le continent noir.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

alger bamako france montpellier tchad

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires