Sign in
Download Opera News App

 

 

Coupures d’eau : les femmes d’Anyama révoltées ont bloqué les voix d’accès à la commune

 Les femmes de la cité de la cola sont en colère. Elles manifestent bruyamment ce mardi 4 mai 2021 contre les longues coupures d’eau qui leur causent de nombreux désagréments.

 

L’eau, source de vie, ne coule plus depuis assez bien longtemps dans les robinets de la commune d’Anyama. Marre de vivre pareille situation, les femmes de la cité de la cola ont décidé de battre le pavé ce mardi 4 mai 2021. Pour ce faire, elles ont dressé des barrages sur la voie principale menant à la commune. « On veut l’eau, on veut l’eau, on veut l’eau, on veut l’eau...», scandent-elles.

Les manifestantes exigent la présence à leurs côtés du maire de la commune afin que ce dernier écoute leurs revendications. La Société de distribution d’eau de Côte d’Ivoire est bien évidemment dans le viseur des ‘’révoltées’’. Elles ont à son encontre un grand nombre de griefs.

« L’eau source de vie manque dans les ménages et aux populations d’Anyama. C’est la femme qui tient le foyer mais elle souffre pour avoir de l’eau au profit de sa femme. Nous avons déposé des courriers chez le directeur général de la SODECI, il ne nous a pas répondu. Pis, nous recevons des factures alors que nous n’avons pas d’eau, cela n’est pas normal. Aujourd’hui, les femmes ont décidé de prendre les rues afin que l’eau reviennent dans les robinets. Nous appelons donc les autorités à trouver une solution très rapide pour les femmes d’Anyama», déclare la présidente de l’ONG Baobab femme et autonomie en Afrique ( BFAA), Dominique Touré.

Les responsables de la société de distribution d'eau et les autorités sont par conséquent interpellés. Et pour cause, il est impérieux de mettre un terme au calvaire de ces braves femmes qui ne réclament que le minimum pour leur bien-être ainsi que celui de leurs familles.


Franck K  

Content created and supplied by: Franck_K (via Opera News )

Anyama

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires