Sign in
Download Opera News App

 

 

Création d'un nouveau parti : le couple politique Laurent et Simone Gbagbo reste solide

La crise qui secoue le Front Populaire Ivoirien depuis des années, a atteint son paroxysme le 9 août 2021 à l’issue du comité central extraordinaire convoqué par Laurent Gbagbo au Palais de la culture de Treichville. En abandonnant un FPI sans substance aux mains de Pascal Affi N’Guessan, Laurent Gbagbo a fait une grosse victime, en la personne de Simone Ehivet Gbagbo dont la vie et le combat politique se résume en ce parti. Mais en prenant de la hauteur, l’ex-première dame a choisi son camp.

Depuis l’abandon du Front Populaire Ivoirien à Pascal Affi N’Guessan par Laurent Gbagbo le 9 août dernier, une question reste toute entière. Que va faire désormais Simone Ehivet Gbagbo ? Va-t-elle suivre son futur ex-mari Laurent dans le mouvement des forces vives de la gauche qu’il veut mettre en place ? Un mouvement où Nady Bamba est annoncée en maîtresse des lieux. Ou bien la native de Bonoua va-t-elle continuer avec le FPI où Affi N’Guessan règne désormais en maître absolu ? Affi N’Guessan qu’elle n’a jamais reconnu comme président du parti aux roses depuis sa sortie de prison en 2018. Aujourd’hui la grande perdante dans cette guerre au Front Populaire Ivoirien est Simone Ehivet Gbagbo. Dans leurs palabres de couple, Laurent semble décider à en finir avec Simone. Aujourd’hui on assiste à un face à face Gbagbo-Affi. Mais en réalité, la vraie cible du Président fondateur du Front Populaire Ivoirien est sa future ex-femme Simone. Et le woody a bien réussi son coup. Car désormais, Simone est dépourvue de toutes ses prérogatives, en tant que membre fondatrice et deuxième vice-présidente du FPI. Elle doit dire adieu au FPI, son arme de combat depuis des décennies, cette arme qui leur a permis d’accéder au pouvoir d’Etat en 2000. Le FPI pour lequel elle a connu les affres de la prison.

Un FPI au sein duquel Simone est en train de prendre des allures de leader depuis quelques temps. L’humiliation subie à l’aéroport et l’annonce de leur divorce ont fait monté la côte de la native de Bonoua auprès des populations. A chacune de ses sorties, c’est à un standing ovation qu’elle a droit. Cette montée de popularité n’est pas sans inquiéter le camp du Woody de Mama. Dans ce contexte, organiser une assemblée extraordinaire du FPI pour l’élection du président du parti serait un gros risque pour l’ex pensionnaire de la Cour Pénal Internationale. Candidate, Simone pourrait être une coriace adversaire pour son futur ex-mari. Laurent Gbagbo a pensé à tout. Il a compris que sa guerre contre Affi et les aléas qu’il a fait subir à Simone depuis son retour en Côte d’Ivoire constituent des facteurs qui sont en train d’ouvrir un boulevard à l’ex première dame à la présidence du Front Populaire Ivoirien. Et vue la popularité que cette dernière est en train d’acquérir auprès des populations ivoiriennes et particulièrement au sein de son parti, les chances pour elle de conquérir la présidence de son parti deviennent de plus en plus évidentes.

Une chose que le fondateur du Front Populaire Ivoirien ne peut, évidemment, pas accepter. Alors Laurent a fait d’une pierre deux coups. Résoudre en même temps et le problème Affi et le cas Simone. Muée dans un silence depuis cette date du 9 août, les interrogations vont bon train quant à la réaction de l’ex-première dame face à cette situation. En attendant on retient que depuis le retour de Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire, les choses vont de mal en pi pour Simone Gbagbo. Elle a perdu l’affection de son époux, qui a demandé le divorce. Elle est sur le point de perdre son foyer. Avec cette décision de Laurent Gbagbo d’abandonner le Front Populaire Ivoirien aux mains de Pascal Affi N’Guessan, elle vient de perdre toute sa force et sa légitimité historique et statutaire, car n’ayant jamais reconnu l’ancien premier ministre comme Président du parti aux roses depuis sa libération en août 2018.

Mais l’ex-première dame, ayant pris de la hauteur a mis de coté les problèmes de foyer pour rester là où se trouve le contenu de l’enveloppe. « Si vous m’aimez, vous devez accepter Laurent Gbagbo, quoiqu’il arrive, comme étant notre chef. Et à partir de cet instant, nous restons dans ce parti que Laurent Gbagbo va former », a-t-elle conseillé à ses proches. Reste désormais à savoir comment se fera la cohabitation Simone-Nady au sein de ce nouveau parti.

Eugène YOBOUET       

Content created and supplied by: Eugy_Yobouet (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires