Sign in
Download Opera News App

 

 

Tribune du PPA-CI : Katinan Koné donne les raisons de l'abandon des docteurs par le gouvernement

Justin Katinan Koné, Porte-parole du PPA-CI


Justin Katinan Koné estime que le gouvernement ivoirien refuse de recruter les docteurs parce que depuis 2011, ont été injectés dans l'administration de milliers de personnes issues de l'ex-rebellion sans qualification requise, aumentant exagérément les charges de l'Etat et empêchant des recrutements nécessaires . " Depuis avril 2011, ce sont plusieurs personnes avec des niveaux d'études douteux et d'incompétence avérée, qui ont été déversées dans l'administration ivoirienne. Ces personnes sont pour la plupart issues de l'ex-rebellion", a révélé jeudi 1er décembre le Porte-parole du PPA-CI au cours de la Tribune du PPA-CI No 9 au siège du parti à la Riviera 3.

Pour Justin Katinan Koné, le recrutement de ces ex-combattant recommandés par le programme Désarmement Démobilisation et réinsertion(DDR) a gonflé la masse salariale de la fonction publique. Ce qui coince le gouvernement à recruter davantage et à sacrifier les docteurs. " Ce genre de recrutement de personnes dont les profils ne gorrespondent pas aux missions des services dans lesquels ils sont affectés a pour conséquence d'augmenter inutilement la masse salariale de l'Etat qui ne peut recruter là où le besoin se fait sentir réellement. Tel est le cas des docteurs non recrutés", a fait remarquer le 2ème Vice-Président du Conseil Stratégique et Politique(CSP) du PPA-CI.

Les journalistes à la 9ème édition de la Tribune du PPA-CI jeudi 1er 2022


Le 21 novembre 2022, au cours d'une conférence de presse visant à faire le bilan de l'action gouvernementale, le Premier Ministre Patrick Achi a exhorté les docteurs chômeurs à s'orienter ailleurs. Justin Katinan Koné estime que cette proposition est une fuite en avant, ce d'autant que les besoins existent. " Le manque d'enseignants dans le supérieur est estimé à 6000 postes. Ce n'est donc pas les besoins qui manquent. Demander aux docteurs de s'orienter ailleurs est une fuite en avant", a souligné le Porte-parole du PPA-CI avant de rappeler ce qu'avait fait Laurent Gbagbo en 2007. Celui-ci avait recruté 1000 médecins pour combler le déficit dans les structures sanitaires. Justin Katinan Koné a aussi rappelé d'autres exemples de ce genre de recrutement dans d'autres pays comme le Sénégal, le Maroc, le Cameroun et la Tunisie.

Autant il a dénoncé l'attitude de l'Etat vis-à-vis des docteurs non recrutés, autant il a fustigé la tendance du gouvernement à affecter les nouveaux bacheliers majoritairement dans les établissements privés à qui il alloue des subventions colossales sans suivi. " Pourquoi ne pas investir ces sommes d'argent dans la construction d'infrastructures universitaires publiques pour accueillir le maximum d'étudiants?", s'est interrogé le conférencier. Sa réponse est qu'il y a un groupe d'individus qui a vu dans cette situation un business juteux. " Le Sénégal a décidé d'orienter tous les étudiants dans les universités publiques. Cela est donc possible pour un pays qui ne cesse de vanter ses performances économiques", a fait remarquer Justin Katinan Koné.

L'objectif de cette Tribune avait était de répondre au Premier Ministre après le bilan des actions du gouvernement qu'il a fait le 21 novembre. Bilan au cours duquel il avait parlé des logements sociaux, du système sanitaire et d'autres performances économiques. Pour le Porte-parole du PPA-CI, le Chef du gouvernement a présenté un pays différent de celui où vivent les Ivoiriens, il a presenté un tableau féerique qui contraste avec la réalité. Et il a donné des exemples du contraste sur tous les sujet.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

justin katinan koné tribune du ppa-ci

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires