Sign in
Download Opera News App

 

 

Dossier politique / Malgré la tempête, le camp Gbagbo résiste : quel est son secret ?

Prison, exil, déportation... les Gbagbo auront tout connu dans leur riche et émouvante carrière politique. Le père Laurent, la mère Simone, le fils Michel auxquels on ajoute le gendre Stéphane kipré et le fils adoptif Charles Blé Goudé sont tous mûs par un destin inéluctable. Alors qu'on croyait à la réunification avec le retour d'exil de Laurent Gbagbo le 17 juin dernier, le clan est de plus belle secoué par les esprits de la division tant de l'intérieur que de l'extérieur. Mais, Malgré les parents en instance de divorce et la perte de leur instrument politique le FPI, la maison Gbagbo reste solide. Ceux qui avaient parié son écroulement s'en mordent les doigts aujourd'hui. Pourtant, à l'opposé du clan Trump aux États-Unis , l'argent n'est pas le catalyseur de cette famille de loin l'une des familles présidentielles les plus pauvres d'Afrique. Aussi si ce n'est pas les affaires et la recherche du gain quels sont leurs fondamentaux ?

4 grandes valeurs cardinales caractérisent les Gbagbo. Premièrement c'est une famille d'intellectuels et d'universitaires. Deuxièmement, ils sont pour la plupart écrivain. La littérature occupe une place de choix dans leur vie. Chacun d'eux a déjà mis sur le marché au moins un livre. Ensuite, il y a la religion. La religion est au cœur du clan Gbagbo. Pour finir la politique, c'est leur deuxième religion, tous sont à la base de la création d'un parti ou mouvement politique. D'ailleurs selon Laurent Gbagbo le père, la politique est '' un métier '' .

Cependant, au-delà de ces valeurs cardinales, le véritable fédérateur est le nom qu'ils portent ou se réclament, '' Gbagbo '' . Ce qui signifie en langue Bhété, celui qui aime dire ( parler ) la vérités. Dire la vérité quelque soit ce que cela va leur coûter. Et la vérité est que le clan Gbagbo est loin d'avoir dit son dernier mot sur la scène politique ivoirienne.

#Femmegouro

Content created and supplied by: Femmegouro (via Opera News )

Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires