Sign in
Download Opera News App

 

 

Grand Bassam: la rupture collective avec les imans devient une institution pour le maire

Le jeudi 29 avril, pour la troisième fois consécutive et ce depuis son ascension à la tête de la ville, le Maire Jean Louis Moulot partage la rupture collective du jeûne avec les imams et les structures de l'islam à Grand-Bassam.


Conduits par le Cheick Hadiatou Sanogo, Président régional du COSIM, Imam de la grande mosquée, les guides religieux ont sacrifié au rituel de l'Iftar à travers des prières et le partage d'un repas.


Au nom du Maire Jean Louis Moulot, en mission, Monsieur Traoré Siaka, 5e Adjoint, a remercié les convives pour avoir répondu à l'invitation du premier magistrat et a réitéré la gratitude de l'équipe municipale pour leurs prières en faveur du Président de la République, des membres du gouvernement, des élus locaux et pour la paix et la cohésion sociale dans notre belle cité et dans notre beau pays.


À sa suite, Monsieur Cherif Tiemoko, représentant l'honorable Sié Hien Yacouba, Député-Maire d'Adiaké, a au nom de son mandant traduire les félicitations au Maire pour cette initiative et lui exprimer la reconnaissance de l'honorable pour l'avoir associé à cette tradition.


Avant les bénédictions de clôture formulées par le Cheick Hadiatou Sanogo, l'Imam Moussa Dramé, Secrétaire exécutif du COSIM local, a au nom du Cheick réitéré la gratitude de la communauté musulmane au Maire et à son équipe, puis salué particulièrement la présence de l'Abbé Ogou Vincent, responsable diocésain de l'oecuménisme et du dialogue inter religieux, représentant l'Evêque du Diocèse.

Content created and supplied by: SavYac (via Opera News )

Cheick Hadiatou Sanogo Imam Maire Jean Louis Moulot

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires