Sign in
Download Opera News App

 

 

Rencontre Bédié-Gbagbo : voici les erreurs que Danièle Boni-Claverie les invite à ne pas commettre

(Les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo vont se rencontrer pour prendre d'importantes décisions/Photo Archives)

 Les présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, respectivement président du PDCI-RDA et du FPI, se rencontreront ce samedi 10 juillet 2021 pour parler de sujets « urgents » de la Côte d’Ivoire, notamment de réconciliation, de cohésion nationale et de paix, non sans aborder la question de la mise en place d’une éventuelle alliance. Un accord que Danièle Boni-Claverie, présidente de l’Union républicaine pour la démocratie (URD) approuve d’ores et déjà, mais les inviter à éviter certains pièges qui pourraient mettre en mal l'unité de l'opposition.

La rencontre entre les deux grands partis de l’opposition ivoirienne est très attendue par les populations ivoiriennes éprises de paix, qui espèrent que cette entrevue entre Le sphinx de Daoukro et le Woody de Mama pourrait accélérer le processus de la réconciliation.

Selon Danielle Boni Claverie, au-delà d’un simple rapprochement, ces deux grands partis sont à même de conclure une alliance qui conduirait à une matrice d’actions communes autour de la réconciliation.

Cependant, dans une publication rendue publique sur sa page, jeudi 8 juillet 2021, l’ancienne ministre ivoirienne de la communication, les invite à éviter le piège de la précipitation et de l’improvisation, dont a été « victime » l’opposition lors des dernières législatives.

« L’opposition n’a pu conserver cette mobilisation et ce front uni qui l’ont caractérisée lors de la présidentielle. Nous sommes partis à ce dernier scrutin en ordre dispersé et cette belle unanimité s’est fissurée. Tout en relativisant certains problèmes, il faut bien avouer que nous n’avons pas réussi à établir une stratégie commune », a-t-elle regretté.

Pour la présidente de l’URD, il faut privilégier l’unité avant toute autre action.

« Il est donc indispensable que nos deux leaders travaillent, pour l’un, à la réunification du FPI, et que les deux s’appliquent à rassembler tous les partis politiques de l’opposition, petits et grands », a-t-elle préconisé.

Toutefois, Danielle Boni « met en garde » les présidents Bédié et Gbagbo en ces termes : « Il n’est pas productif de mépriser les « petits » partis et de mettre en avant « qu’ils ne pèsent rien », a-t-elle prévenu. Et d’ajouter, « Un parti n’est pas par essence « mineur ».

Par ailleurs, pour la première responsable de l’URD, « il est essentiel que les présidents Bédié et Gbagbo ne se retrouvent pas uniquement au nom de leur parti respectif, mais bien au nom de tous les acteurs de l’opposition significative, parlementaire ou non, en vue de reconstituer une plateforme unitaire, forte et déterminée », a-t-elle souhaité.

Y.K

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

henri konan bédié laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires