Sign in
Download Opera News App

 

 

Vie politique ivoirienne : un nouveau mouvement politique voit le jour et affiche ses ambitions

Gnande ou l'avenir en Wè s'annonce avec une nouvelle vision politique et affiche ses ambitions


Née il y-a seulement deux (02) mois et quelques jours, le mouvement politique Gnande ou l'avenir en langue Wè, qui revendique plus d'un millier d'adhérents désire ouvrir les yeux à l'ensemble des électeurs du grand Ouest de la Côte d'Ivoire.


« Notre objectif clé est celui d'être la balance qui pèsera les hommes et les femmes politiques à toutes les joutes électorales dans nos contrées. La politique ivoirienne est faite de beaucoup de compétences et de personnes ressources qui chutent dans les élections à cause des stratagèmes iniques de politiciens véreux, il est temps que cela change. L'achat de conscience et l'exode des électeurs doivent être bannis du jeu électoral, tel est notre défi majeur. Également, il nous faut en tant que fils et filles du grand Ouest apporter au quotidien le développement durable chez nous, et cela par une démarche participative, ceci est notre crédo», fait savoir Gui Aymard, président de Gnande. Qui entend sillonner les villes et communes de notre pays pour rencontrer les populations Wè qui y résident afin de leur demander de s'impliquer davantage dans les ouvrages de développement durable pour l'épanouissement des populations et le rayonnement des cités de l'Ouest. 

Le Président de Gnande, Gui Aymard au Centre sur la photo.


« La politique et le développement durable doivent être intimement liés. A l'orée des élections, les populations reçoivent beaucoup d'attention factice et des cadeaux intéressés de toutes sortes de la part des hommes et des femmes qui aspirent essentiellement à un poste électif. Les discours de séduction vu la connaissance des difficultés de nos parents ne cessent de se multiplier. Mais une fois le but ultime atteint, les nouveaux élus n'offrent plus rien, les promesses font place à la sécheresse des actions et des réalisations. C'est cela que nous entendons combattre en devenant un contre poids, une boussole et une sentinelle pour le bien-être de nos populations», à révélé le vice-président de Gnande, Flan Jonas. Qui a entamé depuis le lundi 27 septembre dernier une tournée d'explication qui le conduira à Daloa, Vavoua et Duekoue. 

Le Vice-président Flan Jonas, ici sur la photo en casquette.


Restés inactifs et impuissants face à la souffrance des populations de l'Ouest de la Côte d'Ivoire qui manquent bien souvent de tout : infrastructures sanitaires, économiques, éducatives et sociales, voiries, eau potable et électricité, Gnande le refuse et entend par des cotisations et dons ainsi que des initiatives personnelles remédier à bien de difficultés pour redonner le sourire aux populations locales dans la détresse. « Un sac vide ne peut se tenir debout, il s'affaissera à chaque tentative de le mettre debout parce qu'il est vide tout simplement. Mais rempli à ras bord le même sac tiendra debout car il a désormais de la contenance. Notre jeunesse n'a pas d'appuis conséquents pour ses projets, nos femmes n'ont pas de soutien pour réaliser leur voeux et nos pères sont peinés par ce qui arrivent à la contrée, car impuissants. Alors nous avons décidé d'essuyer les larmes de nos soeurs et de nos mères, d'aider grandement nos frères, d'offrir à nouveau le sourire à nos pères, voilà notre démarche et les motivations qui la meuble», explique le secrétaire général de Gnande, Seabe Stéphane.

Le SG de Gnande, Seabe Stéphane en chemise bleu.


Quant au secrétaire à l'organisation, Tchin Fabrice, acteur culturel, pour lui l'entente et la cohésion sociale doivent prévaloir sur tout, car sans elles, il sera difficile d'entreprendre. Aussi a-t-il mis l'accent sur la promotion du patrimoine culturel qui reste un levier important de réussite sociale et de prospérité pour les populations. Notons que le samedi 02 octobre prochain, Gnande tiendra une grande réunion de concertation à Yopougon, qui verra la participation de plusieurs mutuelles de développement, des associations ainsi que des hommes et des femmes ressources des huit (08) départements que comptent les regions du Guemon et du Cavally, résidant en Abidjan.

LORNG Esmel

Content created and supplied by: esmellorngsessdonald (via Opera News )

gui aymard

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires