Sign in
Download Opera News App

 

 

Arnaque- un escroc démystifié: voici comment le « règne » de cet ‘’intouchable’’ a pris fin

(Ange Kessi, le procureur militaire/Photo Archives)

Pendant plus d’un an une personne répondant aux initiales GBK était aux trousses de VK, un individu passé maitre dans l’art d’escroquer ses éventuels clients, pour se faire rembourser son argent. Ces démarches vont s’avérer vaines. Même la police criminelle ne parviendra pas à mettre le grappin sur cet escroc. Mais la providence va faire intervenir un procureur qui met fin au mythe autour de cet escroc. La victime raconte.

La victime (GBK) avait remis la somme de 50 millions FCFA pour l’achat d’un véhicule, mais le véhicule que lui présente VK (l’escroc) n’est pas celui qu’il a commandé. Il demande alors à être remboursé, mais son interlocuteur ne lui remettra que 25 millions FCFA, sur les 50 millions FCFA), selon l’information rapportée par ‘’Police secours’’ sur sa page Facebook.

GBK saisit donc la police criminelle qui ne lui fait pas de retour satisfaisant. Et cela fait un an que le dossier traine sans suite. « Le capitaine en charge du dossier m'a avoué son impuissance, même les substituts disent qu'ils ne peuvent rien », a-t-il révélé. Une autre fois, à en croire ses dires, des agents de cette police lui auraient signifié qu’il serait « Intouchable ».

Ainsi, l’un de ses parents qui vit en Italie, lui a conseillé de se confier au procureur militaire Ange Kessi, qu’il s’empresse de rencontrer au Tribunal militaire d’Abidjan (TMA). « Ah bon dans ce pays-là il y a encore des gens qui se comportent comme ça ? », s’est écrié le procureur, à l’issue de mon explication.

Séance tenante, il (Ange Kessi, NDLR) fait convoquer le capitaine qui a en charge mon dossier à la police criminelle. Mais non satisfait des explications de ce dernier, il joint immédiatement au téléphone le procureur Richard Adou, à qui il explique l’affaire, et me demande le même jour de me rendre au Tribunal du Plateau, avec un mot à remettre au procureur de la République.  

 « Au parquet, le Procureur m'attendait. Quand j'ai fini d'expliquer, il a appelé le capitaine et lui a ordonné d'arrêter VK », a conclu M. GBK satisfait de l’issue de cette affaire, qui met ainsi fin aux agissements d’un escroc qui se croyait intouchable. Non sans exprimer toute sa reconnaissance aux procureurs Adou Richard et Ange Kessi.

Y.K   

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires