Sign in
Download Opera News App

 

 

Organisation de la société civile : Civis Côte d’Ivoire interpelle le ministère de l’Intérieur

Dans une déclaration, Civis Côte d’Ivoire dénonce l’avant-projet de loi relatif aux Organisations de la société civile (OSC).

 



Civis Côte d’Ivoire se veut une Organisation de la société civile (OSC) qui défend les libertés. C’est pourquoi, dans une déclaration rendue publique, le mardi 24 août 2021, elle a décidé de monter au créneau pour interpeller le ministère de l’Intérieur et de la sécurité sur l’avant-projet de loi relatif aux Organisations de la société civile. « A première vue, nous nous réjouissons de ce que ce nouveau texte contienne quelques nouveautés telles que la possibilité d’acquisition de la qualité d’associations reconnues d’utilité publique qui pourrait ouvrir aux OSC un financement sur fonds publics. Malheureusement, l’analyse du format général de cet avant-projet amène, CIVIS Côte d’Ivoire à exhorter toutes les OSC nationales et internationales à interroger l’indépendance associative, ‘’impératif démocratique’’, en s’appropriant urgemment cet avant-projet.

En effet, notre organisation craint que certaines dispositions de la nouvelle loi violent les droits fondamentaux des citoyens. Au nombre de ces violations, figure ‘’la liberté d’association, de réunion et de manifestation’’, ‘’l’égalité devant la loi’’, ‘’la conduite transparente des affaires publiques’’ qui sont pourtant prévues et garanties par la constitution ivoirienne ainsi que de nombreux traités ratifiés par la Côte d’ivoire », lit-on dans le communiqué signé de son premier responsable Christophe Kouamé. Puis de conclure : « De tout ce qui précède, CIVIS Côte d’Ivoire invite le ministère de l’Intérieur à conduire cette réforme de manière transparente, inclusive et en conformité avec la constitution ivoirienne ».

 

AKE

 

 

 

Content created and supplied by: Eddy3 (via Opera News )

Civis Côte d'Ivoire Organisation de la société civile

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires