Sign in
Download Opera News App

 

 

Babily Dembélé après sa libération : « Je n’en veux à personne, je n’ai pas de rancune »

« J’ai passé 10 mois 24 jours à la Maca. Il faut noter que je suis un croyant. Et Dieu a voulu que je passe ce temps là-bas. Je n’en veux à personne, je n’ai pas de rancune. Bien au contraire, c’est l’amour de Dieu avant tout. Dieu a voulu que je sorte de la prison, en bonne santé. Je rends grâce à Dieu et je le remercie de m’avoir gardé en bonne santé. Je prie également toutes les autorités de ce pays, à commencer par le président de la République, de penser à libérer tous les détenus politiques », tels sont les premiers mots chocs de Babily Dembélé, président du président du Congrès ivoirien pour le développement et la paix (CIDP), confiés au confrère Linfodrome.com dès sa sortie de prison dans la nuit du mercredi 15 septembre au jeudi 16 septembre 2021.

L’Architecte expert en construction et en aménagement de l’espace entend plutôt mobiliser son énergie pour mener le combat de la paix en Côte d’Ivoire.

« Pour nous, le combat pour la paix continue. Nous n’avons jamais été mêlé à un quelconque complot d’atteinte à la sureté de l’Etat. C’est Dieu qui a voulu qu’on soit en prison. Mais nous continuons notre combat pour la paix et la réconciliation et l’amour dans ce pays », a-t-il fait savoir.

A titre de rappel, suite à une dénonciation sans preuve, le Président du CIDP a été enlevé de façon spectaculaire avec plusieurs membres de son entourage le 21 octobre 2020 au siège de son parti politique sis à la CIAD-PRIMO dans la commune de Cocody, par des hommes encagoulés. Ils ont été conduits dans les locaux de la Direction de la surveillance du territoire (DST) ou l’Architecte expert en construction et en aménagement de l’espace a été maintenu jusqu’au 26 octobre. Accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat, l’ancien conseiller du président Henri Konan Bédié et ambassadeur auprès des pays arabes sous Laurent Gbagbo et ses proches ont été ensuite présentés au 10e cabinet du juge d’instruction. Ce, avant d’être incarcérés à la Maca pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Content created and supplied by: Pierre_Ephèse (via Opera News )

babily dembélé

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires