Sign in
Download Opera News App

 

 

72 heures après son retour d'exil, Kahé Eric s’incline sur les fosses communes des massacrés de 2011

Après 10 ans d'exil, à peine avoir foulé le sol ivoirien, l'ex-ministre Eric Kahé Kplohourou et président de l'Alliance ivoirienne pour la république et la démocratie (AIRD) s'est rendu ce samedi 17 juillet 2021 dans le département de Duékoué pour se recueillir sur les tombes des siens morts pendant la crise de 2011.

L'ancien ministre et président de l' Alliance ivoirienne pour la république et de la démocratie (AIRD), Eric Kahé Kplohourou arrivé à Abidjan, depuis le mercredi 14 juillet 2021, après une dizaine d'années passées en exil et soixante-douze(72) heures après son retour est allé s'incliner sur la tombe de ses parents également retrouver les siens après tant d'année d'absences.

« Soixante-douze (72) heures après son retour d’exil, le ministre Eric Kahé, président de l’AIRD, s’est rendu le week-end dernier, aux fins, non seulement de retrouver ses parents du département de Duékoué, mais aussi de se recueillir sur les tombes des siens morts pendant la crise de 2011. »,a indiqué Le Nouveau Réveil.

Parti d'Abidjan le samedi 17 juillet 2021, il s'est rendu respectivement à Dibobly, à Guézon, Tobly-Bangolo, à Niambly et à Duékoué carrefour où s'est recueilli sur les fosses communes.

« Dibobly où il est allé se recueillir sur la première fosse commune contenant les restes de huit (8) jeunes tués en février 2011. La même ferveur était au rendez-vous à Guézon et à Tobly-Bangolo où il a visité la maison abandonnée du chef du village, tué en février 2011 lors de la descente des Forces nouvelles (FN) vers Abidjan. A Niambly, ce fut une immense foule qui l’a pratiquement envahi sur fond de pleurs. A Duékoué carrefour, Eric Kahé est également allé se recueillir sur la fosse commune où sont ensevelis des dizaines de tués lors de la crise post-électorale ; puis il est allé saluer réconforter la famille de l’imam Konaté lui aussi tué pendant la même crise avant de se rendre à Bahé-B pour rendre hommage à Nahi Do tué aussi dans les mêmes conditions. Sur les différentes fosses communes, il a imploré : "De là où vous êtes, intercédez auprès des mânes, auprès du Créateur pour que plus jamais la Côte d’Ivoire ne connaisse de violence, ne connaisse des tueries, ne connaisse la guerre et les conflits communautaires... », a-t-informé.

Il semble que l'ex-ministre soit parti d'Abidjan à Duékoué depuis le samedi 17 juillet 2021 où il a fait des escales à chaque ville traversée, une volonté et une demande des populations.

« Parti d’Abidjan très tôt le samedi 17 juillet, son cortège est entré à Duékoué après 23H, pour un trajet de quelque 500Km. La raison est toute simple : il a été contraint à des escales imposées par les populations qui voulaient absolument échanger les émotions avec lui. La première escale fut Garabo dans le département de Zoukougbeu, où il a été reçu par le 3ème adjoint au maire à la tête des populations. A Guessabo, même empressement des populations et surtout sur le pont du Sassandra où il est descendu pour embrasser sa terre natale après dix ans d’absence. », a-t-il annoncé.

Dans le discours tenu par l'ancien ministre est un message de paix, de pardon et un appel à la cohésion. « C’est tard dans la nuit qu’il est arrivé à Fengolo où l’attendait une foule immense ayant bravé la nuit et la longue attente. Le ministre Kahé a rendu une visite au Père Doué Bertin, vieux curé qui aura fait de son mieux pour protéger les plus faibles lors de la crise. Il a tenu un discours apaisant, qui invite au pardon, à la paix et à la cohésion. Ce premier voyage après l’exil a été rythmé à la fois par la joie des retrouvailles et les pleurs pour les êtres chers morts dans d’atroces conditions pendant la crise postélectorale de 2011. », fait-il savoir.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

AIRD Abidjan Eric Kahé Kplohourou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires