Sign in
Download Opera News App

 

 

Parti d'Abidjan à 11h: Gbagbo toujours pas à Mama, son cortège bloqué dans les villages en route

Dès qu'elles ont vu le cortège de Laurent Gbagbo pointer du nez, les populations de Sikensi ont envahi la route à Elibou


Les populations de Ouragahio m'en peuvent plus d'attendre. Laurent Gbagbo qui devrait y être depuis des heures n'est toujours pas arrivé sur place. " Nous sommes ici au carrefour de Karahi non loin de Mama, mais le président n'est toujours pas là. Il paraît que ce n'est pas facile pour passer dans les villages entre Yamoussoukro et Sinfra", rapporte un natif de Zigbohouri sous-préfecture de Bayota, joint au téléphone.

Les faits sont confirmés par Guillaume Kamé Kamé, secrétaire national FPI. " Depuis 11h, le Président Gbagbo est parti d'Abidjan après avoir fait la messe à la cathédrale Saint-Paul. Et un premier blocus a été installé à Elibou par les populations Abidji. Lorsqu'il en est sorti, il est parti à Yamoussoukro. Il passe par Sinfra. Il a été bloqué à Bazré pendant une heure. Tous les habitants des villages gouro et des campements Baoulé sont arrivés dans ce village. Ils n'ont pas voulu le laisser partir. Mais il en est parti difficilement. Et après, dans chaque village, les populations exigent une escale", relate Kamé Kamé. " Moi je suis déjà à Mama, les populations s'impatientent ici. Mais, il est probable qu'elles attendent jusqu'à la tombée de la nuit. Le président n'étant pas encore arrivé à Sinfra, imaginons ce qu'il se passera dans les villages entre Sinfra et Bayota. Et que dire de Blouzon où il doit se recueillir sur la tombe de sa mère. Gbagbo, c'est un esprit", fait remarquer, euphorique,le secrétaire national FPI.

Laurent Gbagbo est rentré en Côte d'Ivoire le 17 juin après 10 ans d'absence due à un procès à la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Il a été acquitté définitivement le 31 mars. Son retour à Abidjan s'est fait dans un contexte de répression policière musclée. Les autorités ivoiriennes ont choisi le largage de gaz lacrymogènes pour empêcher ses nombreux partisans et admirateurs de lui réserver un accueil triomphal. Ceux-ci sont en train de se rattraper sur l'itinéraire qui le conduit d'Abidjan à Mama, son village natal.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

laurent gbagbo ouragahio m'en président gbagbo sikensi yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires