Sign in
Download Opera News App

 

 

Le Mali accuse la France de former des groupes armés terroristes dans l'enclave de Kidal

Depuis quelques semaines, la tension est montée d'un cran entre Paris et Bamako.Suite au discours du premier Ministre Malien à la tribune de l'ONU, Paris a réagir immédiatement. Les sorties du président Français Emmanuel Macron et de sa ministre des armées à fait grincer beaucoup de dents.

Il faut rappeler que le peuple malien réitère son soutien à la junte au pouvoir dirigé par le colonel Assimi Goïta qui vise à se détacher de la France au profit de la Russie à travers un accord militaire avec la société de sécurité privée de mercenaires Russe Wagner.

Le Premier Ministre, Choguel Kokaila Maïga blâme Paris et ses alliés pour leur action en Libye, une guerre menée contre le guide Libyen Mohamad Khadafi. La déstabilisation de la Libye a entraîné un afflux de terroristes vers le Mali. Mais il a aussi mis en cause directement l’armée française, l’accusant de former des groupes armés dans l’enclave de Kidal, dans l’est du pays.

Choguel Kokalla Maïga reproche à la France d’avoir offert ce territoire à un mouvement proche de l’organisation terroriste Ansar Dine, qui a prêté allégeance au groupe terroriste Al-Qaïda.

Selon les dires du premier ministre malien, " le Mali n’a pas accès à Kidal, c’est une enclave contrôlée par la France. Il y a des groupes armés entraînés par des officiers français. Nous avons des preuves… Nous ne comprenons pas cette situation et ne voulons pas la tolérer”, a déclaré le Premier ministre de transition à Sputniknews.

Le responsable a ajouté que la France interdisait à l’armée malienne d’approcher de cette enclave de Kidal. Une situation embarrassante qui froisse les relations entre ces deux nations qui ont longtemp conserver de bon rapports


Source : https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.agenceecofin.com/&ved=2ahUKEwjP65mrlrTzAhUFoFwKHSuPCooQFnoECBAQAg&usg=AOvVaw1JmK9_lnZT252zbnByYWP5 

sputniknews

Content created and supplied by: LaMontagneInfo (via Opera News )

emmanuel macron france mali paris russie

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires