Sign in
Download Opera News App

 

 

Congrès du parti de Gbagbo : le représentant du PCF parle de l'intervention militaire française de 2011

Les assises du Congrès constitutif du nouveau Parti de Laurent Gbagbo se tiennent depuis ce samedi 16 octobre 2021 au Sofitel Hôtel-Ivoire à Abidjan, Cocody. Elles se tiendront du 16 et 17 octobre 2021.

Après le FPI qu'il a porté sur les fonts baptismaux avec certains de ses compagnons de route, le président Gbagbo, a pris la décision historique de créer un nouveau parti. Cette décision, qui prend corps ce samedi 16 octobre au palais des congrès du Sofitel Hotel Ivoire, a pour objectifs de rassembler les Ivoiriens autour de la Côte d'Ivoire pour faire de ce pays une nation forte, souveraine et prospère, qui forge son propre destin.



Lors de ce congrès, prenant la parole, le représentant du parti communiste Francais est revenu sur l'intervention militaire francaise en cote d'ivoire après les élections présidentielles d'octobre 2010.

«Je vous remercie d’avoir invité le parti communiste français à ce congrès qui peut être celui de l’unité pour la gauche ivoirienne, pour les démocrates ivoiriens ainsi que pour le peuple ivoirien, et donc un congrès d’espoir...

J’en viens maintenant à notre camarade Laurent Gbagbo.

Vous, qui étiez prêt, dans un souci d’apaisement, après la crise postélectorale à recompter les voix pour que la vérité des urnes ne soit pas usurpée. Vous avez été trainé dans la boue et mis aux arrêts en Côte d’Ivoire puis par la Cour Pénale Internationale.

Et ce alors que le Président Français de l’époque a imposé par la force, un pouvoir soumis aux multinationales.

Une honte !

J’avais d’ailleurs été le seul dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale à m’opposer à cette intervention militaire.

J’ai été insulté et coupé à la tribune pour ne pas avoir suivi ce dangereux consensus à l’époque», a dit le represetant du Parti Communiste Francais.

Content created and supplied by: InfoReel (via Opera News )

côte d'ivoire laurent gbagbo pcf

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires