Sign in
Download Opera News App

 

 

Retour de Gbagbo à la mi-mars : convaincre Ouattara ou accepter la désillusion

L’information fait le tour des médias en ligne depuis quelques heures. L’ex président Ivoirien, Laurent Gbagbo devrait être de retour à Abidjan, à la Mi-Mars 2021. 

Celui qui l’annonce, c’est le secrétaire général de la branche dissidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), Assoa Adou, qui face à la presse, ce Mercredi 24 Février, informait l’opinion publique de la volonté de l’ancien chef d’état de rentrer dans son pays à cette période. 

Si, cette énième annonce du retour de Laurent Gbagbo, semble réveiller les espoirs de ses partisans, la réalité pourrait être plus contraignante. 3 mois après le début des discussions entre les émissaires de l’ex président et le gouvernement, les conditions du retour à Abidjan de Laurent Gbagbo, n'ont pas été clairement élucidées. Le 11 Février dernier, le FPI-GOR déplorait la non réactivité du gouvernement dans ces négociations. 

Pour Laurent Gbagbo et ses partisans, ce retour n'a que trop tardé. Acquitté en Janvier 2019, le prédécesseur d’Alassane Ouattara avait vu les restrictions sur ses déplacements levés par la CPI en fin Mai 2020. 


Objectivement, la voie du retour au bercail est désormais ouverte pour lui, par la justice internationale, près de 10 ans après son extradition à la Haye. Mais, sur place à Abidjan, sa condamnation à 20 ans de prison pour crimes économiques le met dans une posture de dépendance vis-à-vis de son successeur. En effet, seule une décision politique peut favoriser un retour sans ambages de l’ancien président. 

C’est justement sur ce point que les discussions achoppent même si, les autorités Ivoiriennes lui ont facilité la délivrance de ses passeports en Décembre 2020. Comment faire plier l’homme fort d’Abidjan sur cette question, incontournable dans le traitement du cas Gbagbo ? Laurent Gbagbo et ses lieutenants devraient-t-ils offrir des garanties supplémentaires sur le plan politique pour persuader Alassane Ouattara ? Seule certitude à l'heure actuelle. Le mentor des frontistes cache de moins en moins son impatience. 


Le 3ème mandat d’Alassane Ouattara acquis, pour lui et ses partisans, plus rien n’empêche son retour. Rentrer à la mi-Mars, peut-être…mais, pour cela, il faut l'accord exclusif du maître des lieux…

Raoul Mobio 

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

Abidjan FPI Laurent Gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires