Sign in
Download Opera News App

 

 

Nouveau parti de Gbagbo : voici le logo et le nouveau signe de ralliement (Ivoir’Hebdo)

Le journal Ivoir’Hebdo a dévoilé des détails sur le futur nouveau parti politique de Laurent Gbagbo. Après avoir éventé son nom qui reste à être validé par l’ex-chef de l’Etat, le journal d’investigation a dévoilé les logo et signe de ralliement. Ce ne sera, en tout cas, plus la rose, ni les deux doigts de la victoire.

Le journal Ivoir'Hebdo, dans son dossier massif sur le futur parti de Laurent Gbagbo a dévoilé les deux noms proposés à l'appréciation de ce dernier. Autre information exclusive dévoilée, c’est le signe de ralliement.

"Si le FPI avait comme signe de ralliement les deux doigts de la main droite, levés en signe de victoire, le futur parti adoptera un nouveau signe de ralliement, conformément à une image mythique de Laurent Gbagbo, main dans la main, qui avait fait la couverture de plusieurs journaux, lorsqu’il était aux affaires. Le signe de ralliement du futur parti sera donc les deux mains croisées l’une dans l’autre", révèle le journal.

"Quant au logo, il ne sera plus la rose du FPI, inspiré du Parti socialiste (PS) français qui a beaucoup influencé la création de ce parti, Laurent Gbagbo et plusieurs membres fondateurs ayant noué de solides amitiés avec les responsables du PS d’alors ; mais les deux mains croisées l’une dans l’autre, au sein de la carte de l’Afrique", croit savoir le journal.

Qui ajoute que du moins, c’est ce que comptent valider les cinq barons du Comité de coordination, à savoir Emmanuel Ackah, Assoa Adou, Sébastien Dano Djédjé (président du congrès), Hubert Oulaye et Jean-Baptiste Gnahoré. 

Rappelons que le congrès constitutif du futur parti politique annoncé en novembre, a été repoussé en octobre. Précisément les samedi 16 et dimanche 17 octobre 2021, au Sofitel Hôtel Ivoire, à Cocody. Laurent Gbagbo y sera à l’ouverture, où il prononcera un discours d’orientation.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires