Sign in
Download Opera News App

 

 

Municipales 2023 à Yopougon: les ombres de Diawara et Coulibaly vont-elles faire échouer Bictogo?

Les ombres de Diawara et Coulibaly vont-elles faire échouer Bictogo ? Toujours est-il que Bictogo reste mal embarqué pour gagner les cœurs des populations.

Le confrère "Le Temps" a titré en Co-une de sa parution de ce mardi 29 novembre 2022, "Candidat parachuté du Rhdp à Yopougon, Bictogo se souvient subitement des décès de Dezy, Ruth Tondé et Baba Nico".

Un titre qui est en rapport avec des visites que le président de l'Assemblée nationale, Adama Bictogo, avait rendu aux familles des défunts artistes. Ce, lors d'une tournée initiée, pour présenter symboliquement sa candidature dans les différentes bases RHDP de Yopougon, les samedi 26 et dimanche 27 novembre derniers.

Cette remarque ironique que fait le quotidien ivoirien à travers ce titre ravive les protestations contre le fait que le député d'Agboville vienne briguer la mairie de Yopougon.

Du moins, c'est le constat qui a été fait dans plusieurs kiosques à café, bistrots et buvettes, que nous avons visités, depuis ce matin.

"Si l'attitude du président de l'Assemblée nationale telle qu'elle est décrite dans le titre en question est avérée, c'est qu'il se moquent des habitants de la commune. Pire, il insulte l'intelligence des électeurs. Il pense pouvoir gagner notre sympathie en rendant des hommages à titre posthume à Dezy Champion, Ruth Tondé et Baba Nico. Bien au contraire, nous allons le sanctionner dans les urnes lors de la prochaine élection municipale", laissent entendre plusieurs titrologues, dans leurs causeries, à ces endroits indiqués plus haut.

Pour la plupart, chauffeurs de taxi, présidents de jeunes de quartiers, responsables d'associations, syndicalistes en milieu scolaire et estudiantin ou dans le transport, ils estiment presque tous qu'il est trop tard pour Adama Bictogo de gagner leur amour pour ladite prochaine élection.

Certains d'entre eux disent préparer un massif vote sanction contre l'homme qui se présente comme "le missionnaire" du parti au pouvoir.

Cette dernière menace est proliférée par des individus se réclamant même militants du parti au pouvoir.

Ces partisans du RHDP n'ont toujours pas encore digéré que le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, ait été éjecté de la course après plusieurs années de corps à corps avec les populations.

Tout comme le premier adjoint au maire, Issouf Coulibaly, Diawara avait investi le terrain avec une série d'actions sociales, espérant que la formation politique d'Alassane Ouattara, verrait en lui, son candidat idéal pour cette échéance électorale.

 

Vagoné Dry-Bi

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

adama bictogo rhdp yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires