Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : A la découverte de l’histoire inédite de la réhabilitation d’une école à Bonoua

Elle aurait pu passer comme un banal fait ordinaire pourtant, la réhabilitation de l’école primaire (EPP) d’Adiaho est loin de présenter les contours d’une réhabilitation classique d’édifices publics comme on en voit souvent en Côte d’Ivoire. Non seulement sa mise en œuvre est inédite mais aussi, ses initiateurs sont différents des acteurs connus en la matière.

Une vue de l'EPP Adiaho et de ses élèves lors de la cérémonie officielle de remise des clés de leur école rénovée


Adiaho, village situé à 2 kilomètres à l’est de Bonoua. Il est 12h ce samedi 24 avril lorsque les participants à la cérémonie de remise de clés des 2 bâtiments abritant les classes de l’école primaire publique (EPP) d’Adiaho, découvrent le visage rénové de leur école.

C’est au terme d’une cérémonie marathon, meublée de discours et partiellement rythmée de chorégraphies, que M. Esmel Jean Jaques, directeur de l’EPP Adiaho reçoit des mains de M. Adjé Brou Paul représentant M. l’inspecteur de Bonoua, les clés des 6 classes rénovées de l’établissement qu’il dirige.


Une école quasiment tombée en ruine

Quelques mois auparavant, cet instituteur de la quarantaine révolue avait pourtant remué, en vain, ciel et terre pour que la providence vole au secours de son école quasiment tombée en ruine. Selon plusieurs témoignages, les bâtiments qui abritent l’école primaire d’Adiaho étaient dans un état de délabrement affligeant. Un état qui a temporairement rendu difficile l’expression du droit à l’éducation de dizaines de pensionnaires de ladite école.

Décoiffée de la plupart de ses toitures et présentant des trous et des fissures de toute part, les classes de l’EPP Adiaho étaient devenues le point de chute des serpents et autres reptiles nuisibles. Dieu n’oubliant pas les siens comme le dit l’adage, aux cris de détresse de la population, des bienfaiteurs inhabituels et inespérés ont fini par se manifester.

 

 

Les membres de la communauté Abouré de Facebook


Des bienfaiteurs inattendus en action

Un matin de novembre 2020 alors que rien ne présageait leur arrivée, un groupe de personnes organisées sur Facebook au sein de ‘’la communauté Abouré’’ se présente à Adiaho dans le but d’offrir leurs services. Parties pour étudier la faisabilité du reprofilage du tronçon Bonoua- Adiaho distant de 2 kms, c’est l’état de l’EPP Adiaho qui retiendra finalement leur attention.

‘’La communauté Abouré de Facebook’’ est un groupe de personnes réunies sur Facebook qui ont en commun la langue et la culture Abouré, groupe ethnique situé au sud-est de la Côte d’Ivoire. Elle a été créée en 2013 par Bakary Etienne, fils du pays Abouré en fonction au sein d’une entreprise de la place pour faire la promotion du patrimoine culturel de la communauté à laquelle il appartient. Elle compte aujourd’hui plus de 21000 membres répartis en Côte d’Ivoire et à travers le monde. Timide à ses débuts, la communauté connait un regain de dynamisme en 2018 grâce à l’apport de nouveaux membres.

Depuis lors, l’idée de poser des actions concrètes de développement en faveur des localités Abouré a germé. Après de longues réflexions et de nombreuses réunions virtuelles des membres du groupe, des propositions finissent par émerger. C’est dans cette floraison d’idées que la décision d’effectuer des travaux de reprofilage sur le tronçon Bonoua- Adiaho est avalisée avant d’être abandonnée plus tard au profit de la réhabilitation de l’EPP Adiaho.


L'entrée principale de l'EPP Adiaho


Mais pour réhabiliter l’école d’Adiaho, seule la volonté ne suffit pas. Il faut de l’argent, beaucoup d’argent, 4.500.000f cfa au moins selon les devis commandités. Même si ‘’la communauté Abouré’’ ne dispose pas de cette somme, elle sait au moins comment la mobiliser et auprès de qui s’orienter pour le faire. Face à l’urgence, les administrateurs de la communauté ne se font pas prier pour solliciter la contribution des 21000 membres qui forment son regroupement.

C’est dans cette perspective que début décembre 2020, un appel à contribution minimum de 1000f cfa est lancé. Cet appel qui ne tombe pas dans les oreilles de sourds, a un écho favorable auprès de nombreux membres du groupe et de certains donateurs anonymes. Fin mars 2021, environ 5.000.000 de f cfa sont mobilisés pour l’école primaire d’Adiaho. Entamés au début des congés de pâques, les travaux de réhabilitation dureront deux semaines pour donner à l’école primaire publique d’Adiaho le visage éclatant qu’elle présente aujourd’hui.

La chefferie de Bonoua et d'Adiaho et les autres personnalités présentes à la cérémonie de remise des clés des classes de l'EPP Adiaho réhabilitée


La cérémonie officielle de présentation des travaux de réhabilitation de l’EPP Adiaho de ce 24 avril dernier, marque certainement la fermeture d’une parenthèse malheureuse pour les pensionnaires de l’EPP Adiaho. Mais pour les membres de la communauté Abouré, elle sonne assurément comme le début d’un engagement plus fort en faveur du développement de leurs localités. De l’avis des principaux acteurs de la communauté il y aura évidemment un après Adiaho.

Olivier Messou

Content created and supplied by: messouo (via Opera News )

ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires