Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Procès du seigneur du Mont Peko : Amadé Ouérémi ne veut pas couler seul et fait de graves aveux

''J'étais un rebelle aux ordres du chef de guerre Coulibaly de Kouibly. C'est lui qui m'a fourni des armes et des treillis militaires, '' déclara Amadé Oueremi ce mercredi à la barre lors de sa première journée de comparution pour le procès des massacres de Duekoué et Duekoué carrefour, lequel procès ouvert ce mercredi 24 mars 2021, M. Bini Charles étant le Président du Tribunal.

Poursuivant ses déclarations, le seigneur du Mont Peko, ajouta que '' ce sont les dozos qui ont tué les gens. Ce n'est pas parce que c'est mélangé qu'ils vont mettre tout sur moi. Dieu même sait que je n'ai pas fait ça seul '', a-t-il lâché encore à la barre.

Ne Voulant sûrement pas tomber seul dans cette affaire de tueries de Duekoué, Oueremi pourrait, dans la suite de ce procès très suivi, dénoncer d'autres présumés complices dont des chefs de guerre que sont Coulibaly de Kouibly, Fofana Losseni, Koné Daouda dit Kounda et Traoré Dramane ayant opéré dans la même zone. Alors, l'acte 2 du procès d'Amade Oueremi pourrait avoir d'autres révélations fracassantes.

Notons que c'est depuis mai 2013 qu'Amadé Ouremi, l'ancien seigneur du Mont Peko a été arrêté par le pouvoir ivoirien. Pourquoi avoir attendu tant d'années pour ce procès d'une affaire qui remonte à 2011 ? Vivra saura effectivement qui a endeuillé Duekoué.


As. B

Content created and supplied by: Assibena (via Opera News )

Amadé Oueremi Coulibaly de Kouibly Duekoué Mont Peko

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires