Sign in
Download Opera News App

 

 

Création du PPA-CI : le jour d'après

Il montre la voie. Dans son discours marquant son élection à la tête du Parti des peuples africains - Côte d'Ivoire (PPA-CI), dimanche 17 octobre 2021 au Sofitel Hôtel Ivoire d'Abidjan, Laurent Gbagbo l'a bien confirmé. Fidèle à son engagement politique, ce nouveau parti est l'instrument d'un combat à l'échelle africaine. Une vision d'unité. Puisque pour être forts, puissants, il faut être unis et solidaires.

Dans un monde en perpétuelle mutation où l'union fait la force, il est important que l'Afrique s'unisse, au-delà des intérêts partisans et égoïstes. C'est en se donnant la main, ainsi que les moyens (qui ne manquent pas sur le continent, tout en renforçant nos institutions dans une démarche plus démocratique) que notre indépendance deviendra une réalité. C'est à ce prix aussi que nous pourrons discuter "d'égal à égal" avec les autres puissances, qui nous prendront un peu plus au sérieux. 

Bien sûr, l'ex-président de la République s'est presqu'agacé de la question de son avenir politique. Un politicien de sa trempe peut-il abandonner si facilement ses camarades de lutte pour aller "s'asseoir dans son village" ? Difficile à imaginer. Car, même si le passage de flambeau doit se faire, cela n'obligera pas pour autant l'ancien président ivoirien à s'éclipser totalement de la scène, tant qu'il est vivant. 

Que serait le paysage politique ivoirien, sans Laurent Gbagbo ? Il contribue toujours, d'une manière ou d'une autre à la vitalité politique en Côte d'Ivoire, voire en Afrique où il inspire des personnes à l'image du jeune opposant tchadien Succès Masra, dont le discours a d'ailleurs polarisé les attentions le samedi 16 octobre. Ce sont des jeunes comme ce dernier qui incarnent la vision panafricaniste de Laurent Gbagbo. 

Une lumière a point dimanche 17 octobre à Cocody. Elle devra grandir progressivement pour éclairer, illuminer le continent africain. Une lumière portée par une génération nouvelle d'hommes et de femmes à la mentalité socialiste et progressiste. 

Les éternels pourfendeurs de l'ancien président peuvent continuer à le brocarder. "Quand un homme marche, il laisse des traces", a-t-il déclaré lors d'un discours pendant sa présidence. À l'évidence, les siennes resteront certainement dans l'histoire de la Côte d'Ivoire, notamment de l'Afrique qui le porte dans son cœur. Ce 18 octobre marque le deuxième jour de la naissance du PPA-CI. Gageons qu'il sera un ferment pour les partis de gauche, et le point départ d'une dynamique nouvelle pour le bonheur des peuples africains. 

Content created and supplied by: Fatogoma (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires