Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d'Ivoire / Santé: les grandes questions qui fâchent le président de la médecine traditionnelle

Le président de la Fédération des Tradipraticiens de Santé et Naturothérapeutes de Côte d'Ivoire ( FTSN ) Kouayé Didier a relevé d'importants dysfonctionnements entre sa fédération et le Programme National de Promotion de la Médecine Traditionnelle ( PNPMT ). C'était le vendredi dernier au cours d'une rencontre d'échanges entre lui et certains présidents d'organisations qui composent la FTSN.


M. Kouayé Didier, n'est pas content du système dans lequel évolue la médecine traditionnelle en Côte d'Ivoire. C'est du moins ce qu'il a été donné de constater le vendredi 09 juillet 2021 au siège de la FTSN, lors d'une rencontre avec des présidents d'organisation qui composent la fédération dont il est le président élu et reconnu par le ministère de la santé.

Engagé dans plusieurs projets visant la dynamisation de la médecine traditionnelle en Côte d'Ivoire, dont l'identification de tous les acteurs de la médecine traditionnelle, Kouayé Didier dit être freiné dans son élan par le programme national de promotion de la médecine traditionnelle. Il a laissé entendre que la collaboration avec M. Kroa Ehoulé, président de cet organe n'est pas des plus aisées. Selon M. Kouayé Didier, cet organe sensé jouer le rôle de courroie de transmission entre eux et le ministère de tutelle ne joue pas pleinement son rôle. << Depuis un moment, nous ne sommes pas reçus par le PNPMT malgré nos nombreuses tentatives. Nous ne bénéficions pas de subventions pour nous permettre d'aller de l'avant dans nos différents projets >> a-t-il dit avant de révéler que l'acquisition du siège de la Fédération des Tradipraticiens de Santé et Naturothérapeutes de Côte d'Ivoire qui existe depuis longtemps et dont il est le président élu depuis peu, a été faite grâce à ses propres moyens.

Soucieux de changer le visage du secteur de la médecine traditionnelle, et faisant face à ce qu'il convient d'appeler des obstacles liés au fonctionnement entre la FTSN et le PNPMT, Kouayé Didier appelle les autorités du pays a se pencher sur la question en observant de près le fonctionnement du programme national de promotion de la médecine traditionnelle.

Terminant son propos, Kouayé Didier à toutefois laisser entendre qu'il ne veut pas engager un bras de fer avec le PNPMT, mais qu'il veut plutôt que leur collaboration soit bonne et fructueuse pour tout le secteur de la médecine traditionnelle.


Bema Aboubacar...

Content created and supplied by: BemaAboubacarCoulibaly (via Opera News )

côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires