Sign in
Download Opera News App

 

 

Comment des proches de Gbagbo l'avaient abandonné en 2011; "Certains disaient que Gbagbo est têtu"

Diabate Beh, vice-président du Front Populaire Ivoirien (FPI) version Affi Nguessan, était ce Jeudi 26 Août, l'invité d'Ivoirtv.net. Au cours de cet entretien, ce proche de Laurent Gbagbo, resté fidèle à Affi N'guessan, est revenu sur l'épisode du Bunker en Avril 2011, à la fin de la crise postélectorale.

Comme il le rappelait encore dans cette interview qui devrait être diffusée via les canaux d'Ivoirtv.net ce Vendredi 27 Août à 19 heures GMT, il fut parmi les fidèles du dernier carré de l'ex chef d’état, Laurent Gbagbo à résister jusqu'au bout, contrairement à certains radicaux du camp Gbagbo qui, selon lui avaient déserté au plus fort de l'offensive militaire Française.

"Il y'en a beaucoup qui disent qu'ils sont Gbagbo Ou Rien (GOR). Quand nous étions à la résidence, on ne pouvait plus les joindre. Ils ne voulaient pas que l'armée Française les repère. Certains disaient que Gbagbo est têtu...", indiquait-t-il l'air dégoûté des accusations de traîtrise portées contre le camp Affi.

Parmi ceux-ci, "Il y'avait même des ministres bien connus", enfoncait Diabate Beh, qui dit ne pas vouloir donner de nom pour le moment. Sa décision de rester fidèle à Affi N'guessan, qui argue-t-il, incarne la légalité en vertu des textes que s'est donné le parti depuis 1996.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires