Sign in
Download Opera News App

 

 

Justice / Massacres de Duékoué : Après Amadé Ouérémi, à qui le tour ?

Amadé Ouérémi

Amadé Ouérémi a été condamné à la perpétuité, le 15 avril 2021, dans le procès des massacres des populations de Duékoué. A la barre, l’ancien Seigneur de guerre du Mont Peko a eu à citer certains chefs de guerre. Seront-ils entendus par la justice ivoirienne ?

Au lendemain de la condamnation d’Amadé Ouérémi dont le procès s’est ouvert le 24 mars 2021, une question revient dans les causeries et autres échanges sur le sujet. Dans les bureaux, les salons, les bars et autres lieux de rencontres, il est question de savoir ce qu’il en sera de la suite du procès d’Amadé Ouérémi.

Parce que, bien que l’ex seigneur de guerre condamné, il est évident que les 1 200 morts avancés par certaines sources, et 800 morts par d’autres en une seule journée à Duékoué, n’ont pas été commises par une seule personne. Sur le sujet, l’avocate de l’ancienne terreur du Mont Peko, Me Rosine Aka, est claire : ‘‘Une seule personne ne peut pas commettre un génocide’’, a-t-elle déclaré. Et, ces propos de l’avocate de l’ancien chef milicien sont une lapalissade. Indiscutables.

Commandant Loss

Pendant son jugement, Amadé Ouérémi a eu à citer des chefs de guerre comme le commandant Fofana Losseni dit Commandant Loss et Coul de Kouibly. ‘‘Je suis allé à Duékoué avec le rebelle Coul de Kouibly. J'étais un simple élément. Et l'ordre de commandement venait du commandant Loss’’, dixit Amadé Ouérémi.

Coul de Kouibly n’étant plus de ce monde, les Ivoiriens épris de justice et d’équité aimeraient savoir ce qu’il en sera de cette affaire. En clair, la justice ivoirienne va-t-elle se pencher sur le cas du commandant Loss, pour que la vérité éclate dans ces massacres des populations de Duékoué ? Le commandant Loss sera-t-il jugé comme l’a été Amadé Ouérémi, qui a indiqué avoir agi sous ses ordres ? Les prochains jours nous situeront sur la suite du dossier Amadé Ouérémi.

Yob

 

 

Content created and supplied by: RolandYobouet (via Opera News )

Amadé Ouérémi Duékoué

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires