Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique : comment Charles Blé Goudé a bien fait en demandant pardon sur France 24 le 1er avril

Après leur acquittement confirmé (le Président Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé), le dernier nommé était l'invité de la chaîne de télévision française, France 24.

Lors de son intervention, Charles Blé Goudé a insisté sur sa demande de pardon au peuple de Côte d'Ivoire, notamment aux victimes de la crise, c'est-à-dire aux personnes qui ont perdu la vie, un parent, aux veuves, aux orphelins...

Et encore dans le compte rendu de ce passage sur France 24, il réitère la même logique de pardon via son compte Facebook :

"Merci à mes soutiens, pardon à ceux que j'ai heurtés et blessés."

Il est surprenant qu'à peine vingt quatre heures après cette interview, qu'il essuie la foudre de quelques internautes. L'un d'eux écrit en substance :


"Est-ce une immaturité politique ou l’effet d’un soulagement incontrôlé? 

Que recherche Blé Goudé Charles à travers son pardon aux ivoiriens en prenant à témoin toute la planète terre? 

Selon l’adage, qui s’excuse s’accuse. Alors, question:(...)

Est-ce pour reconnaître son implication sans faille dans l’action jugée qu’il prend le contre-pieds du verdict qui a entraîné son acquittement en demandant pardon? (...)


On serait donc curieux de se poser une question : à quelle autre attitude s'attendait-on de Charles Blé Goudé ? De monter sur ses chevaux des grandes occasions des meetings politiques, se taper la poitrine en héros des grandes victoires de retour avec un butin ?

La politique est la saine appréciation des réalités du moment, dit-on. En conséquence, vu le contexte actuel, les prises de parole de leaders politiques, de leaders d'opinion devraient aller vers des discours de non-violence verbale

Un autre contexte de justification de cette attitude est le contexte pascal dans lequel cette demande de pardon intervient, même si elle n'y est pas intrinsèquement liée.

Ce contexte légitime alors une question d'ordre spirituelle de la foi chrétienne : de quelle culpabilité le Christ s'accusait-il en allant payer le prix des péchés selon les Écritures ?

Un leader qui se propose de conduire la destinée des peuples et des nations se doit d'avoir plusieurs repères et choisir le repère qui peut, selon les circonstances du moment, apporter l'apaisement, la paix.

C'est pourquoi Charles Blé Goudé lui-même, dans cette même émission a demandé d'avoir "le triomphalisme modeste."

Les discours guerriers n'ont jamais construit un pays. Charles Blé Goudé a demandé pardon, il a bien fait.


Constant Aldé Barant

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

charles blé goudé côte d'ivoire france 24 laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires