Sign in
Download Opera News App

 

 

Après la sortie du Procureur Richard Adou / Kei Melaine Gbohou, pro-Ouattara : "Bédié doit goûter la prison, son âge importe peu"

Suite à la récente sortie du procureur de la République, Adou Richard Christophe, à propos de la désobéissance civile de l'opposition ivoirienne en octobre 2020, Kei Melaine Gbohou alias Kei Côte d'Ivoire, proche du parti au pouvoir, se montre sans pitié pour le président Henri Konan Bédié. Pour l'ancien membre de la jeunesse "patriotique" proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, doit goûter la prison peu importe son âge.

Dans une récente publication sur son compte Meta, Kei Melaine Gbohou alias Kei Côte d'Ivoire n'est pas passé par quatre chemins pour affirmer que l'ancien chef d'État ivoirien, Henri Konan Bédié, doit goûter la prison et ce, peu importe son âge, pour avoir été désigné président du CNT et orchestré la désobéissance civile en octobre 2020 contre le nouveau mandat du président Alassane Ouattara.

<< Bédié doit goûter la prison, son âge importe peu >>, a-t-il déclaré sans réserve.

Cette déclaration fracassante du pro-RHDP survient après la récente conférence de presse du procureur de la République Adou Richard Christophe qui se prononçait sur la désobéissance civile de 2020 et qui évoquait la nécessité où son souhait de poursuivre certains membres de l'opposition ivoirienne, parmi lesquels l'ancien chef d'État Henri Konan Bédié, relativement aux événements d'octobre 2020. Ainsi pour Kei Côte d'Ivoire, "le cas Bédié doit être traité rapidement" parce que pour lui, ce dernier "doit goûter la prison peu importe son âge", pour s'être autoproclamé président du CNT lors de la désobéissance civile contre le nouveau mandat de son mentor Alassane Ouattara.

Pour l'heure, le camp Bédié n'a pas encore réagi à cette sortie fracassante de Kei Melaine Gbohou alias Kei Côte d'Ivoire.

LVF

Content created and supplied by: Vision_feminine (via Opera News )

henri konan bédié kei melaine gbohou laurent gbagbo richard adou

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires