Sign in
Download Opera News App

 

 

Le parlement était plein à craquer malgré la Covid-19. Quel exemple ?

Ce Jeudi matin était jour de rentrée à l'assemblée nationale de Côte d'Ivoire. Les anciens pensionnaires tout comme les nouveaux étaient présents pour cette première session inaugurale de l'année 2021. Personne n'a voulu se laisser conter cette rentrée historique où tous les partis politiques significatifs étaient représentés. Cette grande ferveur a laissé libre cours aux émotions oubliant que la pandémie à coronavirus est encore présente à une grande échelle.


En effet, c'était la promiscuité dans l'enceinte du parlement ivoirien. Ceux qui représentent la Nation ivoirienne ont fait fi des mesures barrières édictées par le gouvernement. Bien que chacun portait son cache-nez, la distanciation physique n'était guère respectée. Pourtant, nos représentants devraient donner l'exemple. Dernièrement, le gouvernement a durci le ton quant au respect des mesures barrières car le Covid-19 reprend du terrain.

À ce jour, notre pays a enregistré depuis l'apparition de la pandémie, 43.889 cas positifs dont 40.254 guérisons et 244 décès. Dans les deux dernières semaines, il y'eut plus de 5.000 cas signalés à Abidjan et aussi dans plusieurs villes de l'intérieur. C'est dire que le virus reprend du terrain après de longs mois de stagnation. Les populations ont donc besoin d'être sensibilisées et c'est à nos leaders nationaux et régionaux de prendre les devants et de montrer le bon exemple.

Le coronavirus est toujours présent et plusieurs personnes en sont mortes et d'autres ont failli y passer à l'image du président du Sénat resté plusieurs mois en Europe. N'eut été la protection de son fauteuil qui était menacé, il serait resté encore là-bas pour continuer ses soins. La distanciation sociale aurait dû être respecté dans l'hémicycle pour sensibiliser la population. Ou bien ici aussi, on s'en fout de ''Corona''?

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

covid-19 côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires