Sign in
Download Opera News App

 

 

Mme Gbagbo invite à «enterrer le 11 avril» et propose une nouvelle commémoration


Des centaines de jeunes ont investi le domicile du couple Gbagbo sis à la Riviera Golf, dans la commune de Cocody ce dimanche 11 avril 2021. Objectifs : Commémorer la date du 11 avril 2011, date à laquelle l'ancien Président de la République de Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo, son épouse et ses collaborateurs ont été arrêtés et célébrer l'acquittement du Woody de Mama par la Chambre d'appel de la Cour Pénale Internationale (CPI).



Au cours de cette cérémonie, Simone Ehivet Gbagbo, deuxième vice-Présidente du Front Populaire Ivoirien (FPI), après avoir remercié ces jeunes pour leur implication dans le combat, elle leur a demandé d'enterrer définitivement cette commémoration pour faire place à la commémoration du jour du retour de la Côte d'Ivoire nouvelle.



« Je n'ai jamais souhaité qu'on s'arrête à la date du 11 avril 2011. Chez nous les Abouré, quand quelque chose est mauvais, on met cela définitivement sous silence et on n'en parle plus. Le 11 avril a été une journée de défaite pour moi, pour mon époux, et pour toute la Côte d'Ivoire. Le 11 avril a été une journée de détresse, d'humiliations pour les Ivoiriens. Le 11 avril a été une journée où le plus fort a piétiné le plus faible avec arrogance, dans l'injustice totale », a-t-elle lancé.



Puis de poursuivre : « le 11 avril devrait être un jour dont nous ne devrions pas commémorer le souvenir mais que nous devrions enterrer. En lieu et place, je vous propose de commémorer le jour du retour de la nouvelle Côte d'Ivoire. Ensemble, nous devons trouver notre date qui va être la date du retour en Côte d'Ivoire de notre Côte d'Ivoire. Et c'est cette Côte d'Ivoire là que j'appelle la Côte d'Ivoire nouvelle. Elle sera plus belle, elle sera plus grandiose, plus magnifique que la Côte d'Ivoire que nous avons vécue jusque là».


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

cocody côte d'ivoire gbagbo sis mme gbagbo simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires