Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : ce que Danièle Boni Claverie et Ouattara Gnonzié proposent à Bédié et l'opposition

Les ministres Ouattara Gnonzié et Danièle Boni Claverie, respectivement président du RPP et de l’URD, étaient chez le président Henri Konan Bédié, mercredi 20 octobre 2021.

Ils y étaient pour lui témoigner leur compassion, en raison du décès du premier ministre Charles Konan Banny, proches collaborateurs du président Bédié, président du Pdci-Rda.

A leur sortie d’audience, c’est Danièle Boni Claverie qui s’est en premier adressée à la presse.

«Vous savez, comme tous les Ivoiriens qui ont été nombreux à lui témoigner leur sympathie, nous avons tenu, au nom de nos partis respectifs, mais aussi le président Ouattara Gnonzié, a, au nom de la coalition qui entoure le Pdci-Rda, de pouvoir lui exprimer notre sympathie dans ces moments douloureux», a-t-elle dit.

Et d’ajouter : «Nous en avons également profité pour lui présenter nos condoléances par rapport au décès du Premier ministre Charles Konan Banny. C’était un jeune frère et c’était l'un de ses collaborateurs et nous savons qu’il en a été très affecté».

Mais au-delà de cet aspect purement sociétal, les questions politiques de l’heure ont été abordées. Et Danièle Boni Claverie de préciser qu’«il est évidemment que nous avons bien sûr abordé la situation sociopolitique. Nous avons fait un petit tour d’horizon. Nous sommes venus lui exprimer le soutien de cette opposition qui n’est pas au Parlement, mais qui est là et qui existe avec des militants, et qui ont des choses à dire. Nous sommes donc venus lui dire que nous sommes toujours à sa disposition et nous espérons que l’opposition va trouver très vite son unité pour continuer la marche en avant».

Interrogée sur sa position relativement au dialogue politique inclusif, voici ce qu’a répondu Danièle Boni Claverie : «L’URD a souvent exprimé sa position et nous sommes très clairs là-dessus. Et vous avez raison de poser la question, parce que nous disons que le combat actuel c’est justement la tenue de ces assises; et je rappelle que le président Henri Konan Bédié lui-même dans un ses discours, avait dans les points de convergence, souligné le fait que dans les assises nationale avaient été acceptées lors du dernier dialogue national à la fin de l’année dernière. Et jusqu’ici malheureusement, on en parle pas, et là nous disons qu’il faut donner un contenu à la réconciliation et ce contenu passe par la tenue d’assises nationales», a-t-elle soutenu avant d’ajouter qu’«il faut que nous nous retrouvions entre Ivoirien pour pouvoir mettre les dossiers essentiels que sont la santé, l’éducation, la justice, l’unité nationale à travers les problèmes fonciers, sur la table pour que nous en parlions pour trouver des solutions consensuelles. C’est notre désir, c’est notre souhait. Ce sera notre combat».

De son côté, le président du RPP, Ouattara Gnonzié, a expliqué que «la rencontre avec le président Bédié, a tourné autour du fait que l’opposition doit se relever, et oublier ce qui s’est passé aux dernières élections législatives et présidentielles et se remettre debout. Il faut restructurer cette opposition pour reprendre un nouvel élan et reprendre le combat où nous l’avions laissé en 2020. Il y a naturellement la réconciliation parce que pour aller à 2025, il faut avoir franchi nettement et fortement le pas de 2020. Oublier 2020 et aller à la reconquête de 2025.»

Mais pour le président du RPP, ce qui semble porteur pour l’opposition, alors qu’il est de plus en plus question de cette échéance, c’est sa redynamisation. “Il faut une restructuration très forte et crédible de l’opposition”, a-t-il indiqué, avant d’ajouter qu’en “plus du président Gbagbo, tous les autres partis vont se concerter pour faire des propositions au président Alassane Ouattara, comme le président Bédié l’a souvent fait régulièrement en 2020 lorsqu’il parlait au nom de la grande superstructure qui composait l’opposition. Ça se fera de la même façon, d’une voix unique et unanime”, a-t-il martelé. On le voit, l’opposition se remet en place en vue des élections générales de 2025. Et le président Bédié reste toujours le leader de cette opposition.

 

GRO avec BN (Dernière Heure Monde)

 

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

charles konan banny danièle boni claverie henri konan bédié ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires