Sign in
Download Opera News App

 

 

Assemblée nationale : Mabri dit pourquoi le PDCI et EDS n’ont pas voté contre un bureau sans l'UDPCI

Assemblée nationale : Mabri dit pourquoi le PDCI et EDS n’ont pas voté contre un bureau sans l’UDPCI

Les observateurs de la vie politique ivoirienne scrutent les agissements des partis de l’opposition en vue de déceler les actes précurseurs de l’avènement d’une opposition soudée et forte qui pourra détrôner le parti au pouvoir, le RHDP. Les années passent et la construction d’une opposition qui parle d’une même voix tarde à naître.

Cette semaine, le vote pour l’adoption du bureau de l’assemblé nationale a dévoilé les limites de l’alliance de l’opposition contre le parti au pouvoir.

En effet, le président de l’UDPCI, monsieur Mabri Toikeusse, avait affirmé après une rencontre avec la président du PDCI et leader de l’opposition Henri Konan Bédié à la veille de la mise en place du bureau de l’assemblée nationale, que l’opposition allait désormais œuvrer ensemble pour la paix, le développement et la démocratie.

On s’attendait donc à voir les groupes parlementaires de l’opposition constitués au sein de l’assemblée nationale défendre la même cause. Oh que non. Lors de la mise en place du bureau, les convictions et le degré de solidarité de chacun ont été découvertes.

De fait, bien qu’ayant soutenu l’UDPCI, les groupes parlementaires PDCI et EDS se sont abstenus de voter contre un bureau sans représentant de ce parti.

Interrogé à ce sujet par le quotidien Le Nouveau Réveil, monsieur Mabri a fait savoir que des étapes restent à être franchies en vue de parvenir à une symbiose parfaite au sein de l’opposition. L'interview a été publiée ce 17 Avril 2021.

Sans manifester de mécontentement, il a indiqué que la quête d’une opposition unie se poursuit.

Yanzu Donald Ackiley

Content created and supplied by: yanzudonaldackiley (via Opera News )

pdci rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires