Sign in
Download Opera News App

 

 

Région du Gôh: Dominique Zégoua (député Rhdp) dénonce les nominations de Ouattara

Dominique Zégoua, député élu indépendant de Diégonéfla-Tonla, dans le département d’Oumé, et qui a rejoint les rangs du Rhdp, ne semble pas encore s'accommoder de la pensée unique. Samedi 16 juillet, à la faveur de la deuxième session du Conseil régional du Gôh, tenue en présence du préfet de région Fofana Lancina himself, et du président du Conseil régional, Joachim Djédjé Bagnon, le néo-Rhdp, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour dénoncer le déséquilibre du Chef de l’Etat, à travers sa politique des nominations.

Saluant d’abord celle de son aîné, Louis-André Dacouri Tabley au poste de poste de ministre-gouverneur du district du Goh-Djiboua, l’honorable Zégoua s’interroge publiquement sur le comment et le pourquoi de trois ministres et quatre Pca issus du département de Gagnoa, quand le second département de la région, qu’est Oumé, n’a aucune nomination.

«Trois ministres et quatre Pca pour Gagnoa, je pense que c'est trop, quand Oumé n'a rien, en dehors du poste de directeur exécutif d'une petite Ong à la Petroci, madame Touré Virginie. Je ne dis pas que c'est discriminatoire, mais cela n'est pas équilibré. Et pourtant, Oumé regorge de nombreux cadres. Ce n'est pas un rattrapage, mais il faut équilibrer les choses», a dit le député Rhdp d’Oumé Sous-préfecture.

Puis il fait observer qu’en dehors du poste de directeur exécutif d’une « petite Ong » octroyée à madame Touré Aya Virginie (ancienne député de Oumé Sous-préfecture, et présidente des femmes du Rdr) à la Petroci, le département d’Oumé est «orphelin». Le parlementaire, président d’un parti politique, le Mouvement pour la Démocratie et la justice (MDJ) souligne qu’il est de son devoir de rappeler au Chef de l’Etat, que Oumé regorge d’intellectuels.  

Notons que les ministres Dogo Myss Belmonde et Alcide Djédjé, viennent respectivement de Galébré (Guibéroua) et Zahibohio (Bayota), tous deux dans le département de Gagnoa.

Interpellé sur le fait que ces propos peuvent écorcher le parti au pouvoir, le Rhdp, où il est allé déposer sa valise après son élection, Dominique Zégoua assure être un représentant du peuple et ne fait que dire tout haut, ce que le peuple Gban et Gouro dit tout bas. «C’est de mon devoir de dénoncer ça et cela ne peut pas entacher ma présence au Rhdp. Je suis un député du Rhdp. Je fais ce que j’ai à faire. Je fais mon travail», a-t-il conclu.

Paul Henry Kouman

Correspondant régional

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

dominique zégoua rhdp région du gôh

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires