Sign in
Download Opera News App

 

 

1/8 de finale : découvrez ce qui conforte Mabri Toikeusse sur la victoire de la Côte d'Ivoire face à l’Egypte

(Dr Albert Mabri Toikeuse, président de l'UDPCI/Photo Archives)

Les derniers matches des huitièmes de finale de la CAN se jouent ce mercredi 26 janvier 2022. A l’affiche, les téléspectateurs et les spectateurs auront droit aux oppositions : Côte d’Ivoire (C.I)-Egypte et Guinée Équatoriale-Mali.

A ce niveau de la compétition, il n’y a plus de faux pas rattrapables, en d’autres termes ça passe ou ça casse, pour ne pas dire que chaque équipe doit absolument gagner pour l'étape suivante, notamment les quarts de finale.

Et parmi les indéfectibles supporteurs des Eléphants, le président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), Dr Albert Toikeusse Mabri, qui ne se fait aucun doute sur la victoire de la Côte d’Ivoire contre l’Egypte.

Il en est convaincu, en se référant aux circonstances de la CAN de 1992. A cet effet, voici ce que déclare le premier responsable du parti fondé par l’ancien chef d’Etat ivoirien, le général Robert Guéi.

« Ce match des huitièmes de finale qui inaugure pour nous la série des rencontres à élimination directe, est également le deuxième des derbies que notre équipe nationale va livrer face aux équipes maghrébines. 

J'ai le sentiment que comme en 1992, la Côte d'Ivoire qui n'était pas favorite à l'entame du tournoi, va passer tour à tour tous les favoris. Serey Die a indiqué que nous sommes en guerre et c'est la détermination qui fera la différence. La Victoire est au bout de l'effort. Nos prières accompagnent nos combattants », a posté ce 26 janvier, l’ancien ministre du président Alassane Ouattara sur sa page.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le dernier match livré par les Eléphants footballeurs contre l’Algérie, semble avoir redonné du coup, une confiance aux Ivoiriens.

Y.K

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

albert mabri toikeuse can côte d'ivoire egypte mabri toikeusse

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires