Sign in
Download Opera News App

 

 

UNATRCI: Tapé Djédjé dénonce la gestion opaque et non-démocratique du Secrétaire Général Kodibo Yves

Le Président de la Confédération des Syndicats de la Fonction Publique de Côte d'Ivoire (COSYFOCI) et Secrétaire Général Adjoint 1 de l'UNATRCI, Tapé Djédjé Apollinaire, a animé une conférence de presse ce lundi 21 juin 2021 à 13 heures au Plateau. Ladite conférence a porté sur la situation actuelle de l'UNATRCI (Union Nationale de Travailleurs de Côte d'Ivoire).

Le Président Tapé Djédjé a dénoncé la "gestion opaque et non-démocratique" de la centrale syndicale par le Secrétaire Général Kodibo Yves. Élu le 22 avril 2016, ce dernier est en fin de mandat de cinq ans depuis le 22 avril 2021. Mais le Congrès devant renouveler les instances dirigeantes de la centrale syndicale n'a pas encore été organisé. Selon le conférencier, le Secrétaire Général sortant de l'UNATRCI veut faire un passage en force. Dans sa volonté d'éliminer les probables candidats aux futures élections, il a procédé en catimini au changement des membres du Bureau national et a falsifié les statuts et règlement intérieur de l'organisation syndicale qu'il a déposés en 2018, soit deux ans après son élection. Pis, il refuse de mettre à la disposition des autres membres du bureau national de la centrale syndicale la liste des syndicats affiliés.

Selon Tapé Djédjé, le Secrétaire Général Kodibo Yves et ses complices l'ont menacé de mort et serait sur le point de monter un faux dossier pour disent-ils le mettre aux arrêts. Il ajoute que les frères Kodibo qui estiment que la centrale syndicale UNATRCI est un bien familial, sont prêts à tout mettre en œuvre pour ne pas la perdre.

C'est pourquoi, Tapé Djédjé a pris l'opinion nationale et internationale à témoin de ce qui pourrait advenir au cours de l'élection. Il a achevé son propos liminaire en réaffirmant son ferme engagement à être candidat au poste de Secrétaire Général de la Centrale UNATRCI lors des futures élections.

Au vu des graves accusations de celui qui est le Secrétaire Général Adjoint 1 de la centrale syndicale, on peut affirmer sans aucun doute que rien ne va dans la maison UNATRCI. Vivement que la sagesse habite les uns et les autres pour sauvegarder cet outil de défense des intérêts des travailleurs.

Notons que l'UNATRCI, à l'instar des autres centrales syndicales de la Côte d'Ivoire (UGTCI, DIGNITÉ, FESACI et HUMANISME) est reconnue comme association d'utilité publique. Par conséquent, l'Etat lui alloue chaque année une subvention de 150 millions de francs CFA.

FLV

Content created and supplied by: FrancisLeroyVanié (via Opera News )

côte d'ivoire unatrci yves .

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires