Sign in
Download Opera News App

 

 

Réconciliation nationale, crise au FPI, affaire Simone..Comment le Pdt Gbagbo compte tout régler

Photos Archives/Le président Gbagbo

Son retour au pays le jeudi 17 juin dernier a été un grand soulagement pour beaucoup d'ivoiriens qui l'attendaient depuis des années. Le président Laurent Gbagbo comme le disent beaucoup de ses partisans, vient redonner espoir à ceux qui l'avaient perdu. Il a donc eu droit à un retour triomphal qui situe clairement sur la popularité de l'homme. 

Mais disons le tout net, l'ex-chef de l'État ivoirien ne revient pas sur un terrain politique calme en Côte d'Ivoire. C'est un terrain miné de crises diverses. Il y a cette crise de confiance entre le pouvoir et l'opposition; la crise interne au sein de son parti le Front Populaire ivoirien où il y a aujourd'hui des tendances. A côté de cela, et c'est l'un des plus gros chantiers sur lequel on l'attend, il y a la question de la réconciliation entre les ivoiriens.

 En effet, malgré les efforts faits par le pouvoir en place, l'unité nationale semble coincée à cause des clivages politiques, les cas d'emprisonnements qui constituent, à n'en point douter, de réelles pesanteurs empêchant une avancée vers cette réconciliation.

 Sur ce point, nombreux d'analystes pensent qu'avec ce retour du président Gbagbo, cela peut constituer un élément catalyseur vers cette réconciliation. Et puis à la fin, il y a ce problème de divorce engagé entre l'ancien président ivoirien avec son épouse Simone. Autant de sujets ou dossiers chauds sur lesquels l'on attend le "woody". Son geste et sa parole sont attendus. Et les Ivoiriens ont les yeux rivés vers lui pour qu'enfin, le pays puisse retrouver un bon rythme de vie.

 Mais en fin stratège, le président Gbagbo prend son temps et se donne du plaisir en s'occupant pour l'instant d'autres sujets qui lui semblent aussi importants. Après sa visite à ses parents de Gagnoa, et celle effectuée à Kinshasa à son ami Jean Pierre Bemba, Gbagbo arrive pour entamer les dossiers qui engagent la vie de la nation. Déjà, il ira prendre d'abord les nouvelles de son aîné Henri Konan Bédié à Daoukro le 10 juillet prochain. A ce rendez-vous, les deux personnalités parleront à coup sûr de leur nouvelle alliance politique, en marge des remerciements officiels qu'il va adresser à son hôte. 

Puis viendra, le cas de l'unité de son parti le FPI pour lequel il a déjà une idée en tête. Tout naturellement et en tant qu'homme de dialogue, il cherchera à employer sa formule magique d" asseyons-nous et discutons" en appelant toutes les parties prenantes de la crise qui a secoué son parti en son temps à la table de discussion. 

Pour lui, le temps faisant toujours son effet, il pense bien que les partisans du Gor et de pro Affi ont assez eu le temps de mesurer les dégâts de leurs palabres sur le terrain politique et qu'il sera temps qu'on revienne à de meilleurs sentiments parce que le " chef" est désormais là.

Quant à la question de la réconciliation et de son divorce d'avec Simone Ehivet, ce sont des sujets qui se gèrent avec des mots et des actes dont lui seul à le secret. Il a ce don de décanter des situations, même les plus difficiles pour triompher de ses détracteurs. 

La réconciliation, selon lui, est un état d'esprit de chaque ivoirien qu'il souhaite voir heureux dans son pays. Par des mots justes et apaisants, il saura parler aux uns et aux autres sur la question, comme un bon père, sinon une personnalité écoutée. Pour l'instant, il prend la peine d'observer, d'écouter, d'analyser avant d'agir.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

côte d'ivoire fpi laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires