Sign in
Download Opera News App

 

 

Face à la grogne de l'opinion, Rébecca Akufo-Addo renonce à l'allocation des premières Dames

Face aux attaques de l'opposition et à la grogne de l'opinion ghanéenne, la première dame Rébecca Akufo-Addo renonce aux salaires des premières dames votées par le Parlement.

©️Rebecca Akufo-Addo

Après l'adoption par le Parlement de la loi attribuant des allocations aux premières dames du Ghana, et suite aux polémiques qui ont découlé de cette loi, la première dame Rébecca Akufo-Addo renonce aux allocations et promet rembourser la totalité de l'argent reçu de l'état ghanéen depuis l'accession de son époux à la magistrature suprême.

En effet, dans un communiqué, pourtant la signature de son directeur de communication, la première dame du Ghana a annoncé " qu'en concertation avec le président de la République, elle a décidé de rembourser toutes les sommes qui lui ont été versées à titre d'indemnités à compter de la date d'entrée en fonction du Président", soit de janvier 2017 à ce lundi 12 Juillet 2021, d'un montant total de 899 097,84 GHS, l'équivalent de 8.000.000 francs Xof.

Elle a aussi décliné "le salaire" devant revenir à la première et la deuxième dame du pays, comme approuvé par le Parlement Ghanéen.Si la première dame Rébecca Akufo-Addo dit avoir pris ces décisions de son propre chef, notons tout de même que cette loi, approuvée par le Parlement Ghanéen, avait soulevé un tollé dans le pays. De nombreuses voix, des personnalités politiques et publiques s'étaient attaquées au camp présidentiel qu'ils accusent de ne pas se soucier des problèmes du peuple.

Le Griot d'Afrique 

Content created and supplied by: Le-Griot-d'Afrique (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires