Sign in
Download Opera News App

 

 

Malgré le refus d’une partie des guinéens, Ouattara et la CEDEAO sont en Guinée au secours de Condé

Depuis le dimanche 5 septembre 2021, la Guinée traverse une situation sécuritaire sensible. Celle-ci fait suite au renversement du Président de ce pays Alpha Condé. Bien que contestée, la CEDEAO est déterminée à jouer son rôle.

Le Président de la République Alassane Ouattara est arrivé, ce vendredi 17 septembre 2021, à Conakry. Aux côtés du Président du Ghana, Président en exercice de la CEDEAO, Nana Akufo-Addo, Alassane Ouattara fait partie de la Mission de haut niveau de la CEDEAO en Guinée mandatée dans ce pays par les membres de la Conférence de la Communauté.

À travers leur mission en Guinée, les émissaires de la CEDEAO essayeront de faire mettre en œuvre les décisions de la session extraordinaire de la CEDEAO tenue le jeudi 16 septembre à Accra au Ghana. Mais, à travers certaines vidéos de leur accueil par les Guinéens, on s’aperçoit du mécontentement d’une partie de l’opinion publique de ce pays vis-à-vis de l’organisation sous-régionale.

Cependant, la mission conduite par le Président de la CEDEAO lui-même est déterminée à obtenir le retour à l'ordre constitutionnel en Guinée. Pour rappel, lors de la session extraordinaire de ce jeudi au Ghana, la conférence de la CEDEAO avait réaffirmé son exigence pour la libération immédiate et sans condition du Président Alpha Condé. La CEDEAO a ensuite appelé à la tenue, dans un délai de six (6) mois, des élections présidentielle et législatives pour la restauration de l’ordre constitutionnel en République de Guinée.

Toujours dans la recherche de la stabilité dans la sous-région, les membres de la Conférence avaient demandé au Président en exercice de visiter les Républiques de Guinée et du Mali dès que possible afin de notifier en personne les décisions de la Conférence. La mission de ce vendredi en Guinée s'inscrit donc dans cette dynamique.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

alassane ouattara cedeao conakry ghana

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires