Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire / Appel à dialoguer avec Bédié : Voici le message du Ministre Eric Kahé à Ouattara

Eric Kahé, président de l'AIRD

Le Ministre Eric Kahé, président de l'Alliance Ivoirienne pour la République et la Démocratie (AIRD) et membre de la plateforme EDS (Ensemble pour la démocratie et la souveraineté), s’est prononcé sur un pan du dernier discours du président Alassane Ouattara, quelques heures après la confirmation de la réélection de celui-ci par le Conseil constitutionnel. Dans sa déclaration, le lundi 9 novembre 2020, Alassane Ouattara a identifié au sein de l'opposition, le président du PDCI-RDA en ces termes : « Pour ma part, je voudrais rappeler que j’avais marqué ma disponibilité pour une rencontre avec le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, à l’initiative de la mission ministérielle de la Cedeao qui s’est rendue en Côte d’Ivoire le 18 octobre dernier. Je voudrais donc inviter mon aîné, le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, à une rencontre, dans les tout prochains jours, pour un dialogue franc et sincère en vue de rétablir la confiance ».

Réagissant à cette démarche d’Alassane Ouattara, le président de l’AIRD actuellement en exil en France, a déclaré que « le dialogue en Côte d’Ivoire devra être républicain et rassembler toute la classe politique, avec une médiation crédible et non un conciliabule entre ex-alliés. » « Après le courage et les sacrifices assumés, le président Bédié ne se laissera guerre piéger par un homme sans parole », a écrit, sur son compte tweeter, l’ex-Ministre du Commerce sous le président Laurent Gbagbo.

Le Secrétaire général de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Jean-Blé Guirao Débadéa s’était également prononcé sur cette sortie du président Ouattara. « (…) On s'interroge sur cette insistance déconcertante à vouloir à tout prix discuter avec le président Aimé Henri Konan Bédié seul (...) », a-t-il déclaré.

Il faut rappeler que dans son courrier adressé, en début de semaine, à la Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations-Unies, Michelle Bachelet, le président Henri Konan Bédié a d'abord exigé « la libération immédiate et sans condition de tous les détenus politiques sans exception » pour donner une chance au dialogue et préserver la paix en Côte d’Ivoire.

 

Content created and supplied by: Saint_Claver_Oula (via Opera News )

alassane ouattara cedeao côte d ’ ivoire eric kahé henri konan bédié

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires