Sign in
Download Opera News App

 

 

Burkina Faso : les fermes consignes du Lieutenant-Colonel Damiba aux ex-ministres de Roch Kaboré

Trois jours après avoir renversé le Président démocratiquement élu du Burkina Faso, Roch Christian Kaboré, la junte militaire conduite par le Lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba a rencontré les ministres du régime déchu au palais de la présidence du Faso.

Il s’agissait pour les militaires de « rassurer » ces ex dignitaires du régime Kaboré et s’assurer de leur collaboration dans la conduite des affaires de l’Etat. A en croire des participants, cette rencontre s’est déroulée dans une ambiance bon enfant dans la salle polyvalente de la présidence du Faso où se tient les conseils des ministres depuis le début de la crise sanitaire à Covid-19. Cette première réunion de prise de contact entre la junte et les ex ministres était présidée par le lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba ‘’himself’’.

Le Général Simporé Barthelemy, ex ministres des Armées et des anciens combattants qui était apparu sur la télévision nationale, la RTB, quelques heures après le début de la mouture le dimanche 23 décembre pour commenter la situation assistait également à cette rencontre. Par contre, le dernier Premier ministre de Roch Kaboré, Lassina Zerbo nommé le 10 décembre 2021 alors que la grogne montait dans le pays contre la dégradation de la situation sécuritaire n’était pas à cette réunion. Lassina Zerbo, 59 ans, physicien de formation et ancien secrétaire exécutif de l'organisme onusien de surveillance de l'interdiction des essais nucléaires (OTICE) occupait la Primature de Faso depuis ‘’deux petits mois’’ et n’avait peut-être pas eu le temps de connaître et de s’imprégner de toutes les arcanes du pouvoir.

Les anciens ministres du dernier gouvernement burkinabè ont été interdits par le Chef de la junte de se déplacer  hors de la capitale Ouagadougou. Ils ont également été rassurés qu’ils ne seraient pas l’objet d’une quelconque chasse aux sorcières. Les représentants de la junte ont, par ailleurs, demandé aux anciens ministres de ne pas entraver leur action. Pour la continuité du service public, les secrétaires généraux des ministères ont été chargés d’évacuer les affaires courantes en attendant qu’une nouvelle équipe gouvernementale en charge de conduire transition burkinabè ne soit mise en place.

Après cette rencontre, le lieutenant-Colonel Paul Henri Sandaogo Damiba affirme de plus en plus ses ambitions de reprendre les affaires de l’Etat en main en attendant que les organisations régionales et sous régionales qui ont déjà condamné ce putsch ne prononcent un régime de sanctions comme cela a été le cas au Mali et en Guinée.

Content created and supplied by: SGB78 (via Opera News )

burkina faso covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires