Sign in
Download Opera News App

 

 

André Silver Konan clashe la RTI sur un plateau de la RTI, Assalé s'explique

André Silver Konan a vertement critiqué la RTI, sur le plateau du "Débat politique" de la RTI, dans la nuit du mardi 9 juin 2021, Assalé Tiémoko Antoine qui était sur le même plateau que lui, a aussi tenu à expliquer sa position.

Dès l'ouverture de l'émission, à son tour de table, André Silver Konan a situé le cadre. "Cette émission a quand même une histoire. Je dois faire cet éclairage par devoir de vérité vis-à-vis des téléspectateurs de la RTI et surtout aussi surtout aussi vis-à-vis des internautes qui auraient donc suscité ce débat. Je suis ici par humilité. Vous savez, mon encrage spirituel me porte beaucoup vers l’humilité. Certaines situations font qu’on verse dans l’orgueil et j’ai préféré opter pour l’humilité", a déclaré le double lauréat des Awards de la presse numérique.

"Dans cette même enceinte de la RTI, il y a juste moins d’une semaine, sur ce même thème, nous étions là en train de mener un débat et ce débat n’a jamais été diffusé. C’est très important que les téléspectateurs sachent la motivation qui nous impose d’être ici aujourd’hui. Cette émission n’a jamais été diffusée du faite d’intrigues qui m’ont personnellement bouleversées. Des intrigues qui ont dévoilé pour moi, excusez-moi, je suis à la RTI, je vais le dire, la caporalisation de la RTI", a dévoilé ASK, alors que la journaliste tentait, à plusieurs reprises de l'interrompre.

"Je m’explique. J’avais été invité pour débattre, le jeudi dernier. Une émission préenregistrée qui devait être diffusée le samedi. Mais en plein enregistrement, la journaliste ici présente a reçu un coup de fil pour interrompre l’enregistrement et au bout de fil (puisque j’étais assis juste à côté d’elle), j’ai entendu au bout du fil une personne lui demander pourquoi Tiemoko Antoine Assale n’était pas sur le plateau. Par la suite, lui-même à travers ses publications, a revendiqué le fait que c'est par son activisme que cette émission n’a pas été diffusée", a martelé André Silver Konan.

"Nous en sommes là aujourd’hui, ça m’a personnellement intrigué parce que je me dis : « Si un journaliste, fût-il proche ou non du milieu du pouvoir, arrive à distraire le programme de la grande RTI, je me demande ce que peut faire un directeur général, un ministre", a précisé le fondateur de Ivoir'Hebdo.

Après ce qu'il a présenté comme un recadrage, Assalé Tiémoko, a pour sa part vivement réagi. "Je reconnais que c'est moi qui ai appelé", a-t-il déclaré. Expliquant : "André Silver Konan a écrit ceci sur sa page, "On ne peut pas se battre pour des valeurs et justifier l'anti-valeur d'une bagarre au Parlement panafricain, au nom du faux prétexte de la défense d'une autre femme, surtout quand la même femme s'est encore bagarrée avec d'autres femmes, dans le même lieu, quelques instants après. Nos principes ne doivent pas être à géométrie variable, selon nos intérêts financiers, matériels, politiques ou sentimentaux de l'heure. Les principes et les valeurs ne doivent pas être à géométrie variable. La constance dans les prises de position est aussi une valeur..."

Le député-maire de Tiassalé a donc expliqué qu'il n'en faisait pas une affaire personnelle, mais s'estimait indexé. En définitive, le débat a duré 90 minutes et concernait le parlement panafricain.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires