Opera News

Opera News App

L'Afrique : Quel moteur pour son développement ?

Ballozaki
By Ballozaki | self meida writer
Published 10 days ago - 11 views


L'AFRIQUE : quel moteur pour son développement ?


   Selon les idées reçues, l'Afrique noire, bien avant la colonisation était bien avant au plan du développement.

Commune est l'idée selon laquelle les africains dépendraient incontestablement de l'occident.

Il est vrai que l'Afrique noir et l'occident sont entrés en collision et le choc fut violent pour l'Afrique. Mais force est pour nous de souligner que ce contact a permis à l'Afrique de copier certaines valeurs coloniales qui lui seront éternellement bénéfiques.

Si la colonisation fut donc la cause du déclin, quel peut-être donc le sort de l'Afrique après la fin de cette fameuse colonisation ?

Dans le travail qui va suivre, je tenterai d'énumérer quelques problèmes majeurs du continent africain avant de proposer quelques solutions.

I/ LES PROBLÈMES DU CONTINENT AFRICAIN.

1- Le complexe d'infériorité et de l'auto-marginalisation.

   L'Afrique n'a pas su dépasser son "sanglot de l'homme noir". Elle s'est construite une image d'elle-même en éternelle victime, où la traite, la colonisation, puis les termes de l'échange sont les seules causes des difficultés. Les théories de la négritude, loin de réhabiliter l'homme noir, l'a enfermé dans un "droit à la différence" qui en fin de compte n'était qu'un droit à l'auto-marginalisation. "L'Afrique moderne paraît avoir autant de mal à revendiquer une modernité associée à la traite négrière et à la colonisation qu'à assumer la totalité d'un système anté-colonial à qui elle reproche deux défaites retentissantes". "Les Africains restent persuadés que leur destin doit être pris en charge par des étrangers", que les actions civilisatrices de l'Occident ne s'arrêtent pas avec les indépendances ". Dès lors," I'Afrique n'est pas loin de ressentir le développement comme une injonction ". L'africain déifie le colonisateur.


2- Le mépris de la technique.

    l'Afrique noir este profondément humiliée par l'idée même de développement, considérant que c'est une tâche qui relève légitimement des obligations du colonisateur. La technique reste perçue comme la chose du blanc, qu'on utilise plus ou moins dédaigneusement sans chercher à s'en emparer.

À l'exception du Nigeria qui fait aujourd'hui la fierté du continent.

Innoson Vehicle Manufacturing Company est la toute première entreprise automobile locale au Nigeria. La société a fabriqué la première marque de voiture produite au Nigeria au dernier trimestre de 2014. De plus selon AFRIMAG, les médecins nigérians s'apprêtent à tester leurs propres vaccins contre le coronavirus. Quelle prouesse !

Alors qu'attendent les autres pays africains pour de lancer dans la quête de la technique et enfin se défaire de ce statut de demandeur ?


3- L'école actuelle freine souvent le progrès agricole.

    Cette affirmation semblera paradoxale à de nombreux lecteurs, surtout venant d'un étudiant. Car cette même école fut une base essentielle, sans doute la première, du développement de l'Europe, puis de l'Amérique et du Japon...etc En Afrique elle garde une utilité certaine; mais celle-ci reste restreinte pars le milieu social où elle s'insère.

Pour la plupart des gosses de villes et des campagnes, l'école représente d'abord le moyen d'accéder à la caste privilégiée de la fonction publique. Dans les la brousse la plus reculée, chacun a compris que le fonctionnaire aux mains lisses gagne beaucoup sans grand travail.

L'enfant de paysan, poussé par ses parents, en déduit vite l'impossibilité d'une telle promotion sociale à l'intérieur de la promotion agricole.

Le seul de s'élever et de réussir est donc d'en sortir. On va donc fuir la campagne à cause des travaux agricoles pour s'adonner à une vie de vagabond et de criminel dans la ville.


4- Mauvais système éducatif.

   Pour les enfants qui ont la chance d'aller à l'école, les opportunités d'accès à l'emploi reste minimes.

l'Afrique a eu le malin plaisir de tout copier sur les superpuissances mais a oublié d'adapter le contenu à ses besoins. L'école actuelle n'offre pas d'énormes chances. Faut-il s'étonner de voir les élèves et étudiants s'adonner à l'enseignement et à l'armée ? Ce sont probablement les seuls domaines porteurs.

Il faudrait que les différents ministères, après analyse de la situation de leurs différents pays adaptent les cours à la réalité des pays.


5- Étouffement administratif et politique.


   On ne développe pas un pays en doublant l'effectif des services administratifs ou en distribuant des sinécures à des amis, mais en mobilisant les bras et les énergies au service d'un idéal fondé sur le bien commun. La principale industrie des pays africains est aujourd'hui l'administration. Celle-ci est improductive, ce ne sont que des frais généraux. Au point que les seules dépenses du personnel absorbent plus de 70% du budget de certains pays.

Ajouté au fait que l'histoire coloniale a inscrit de sérieuses difficultés, telles que la diversité des langues, des méthodes administratives ; et le rattachement à des ensembles économiques différents.

Ainsi le Cameroun unifié comporte deux langues, deux systèmes monétaires et de poids et mesures, deux législations, trois gouvernements et trois parlements : ce qui ne réduit pas les frais généraux.

   Pour les pays ex-français, nous voici donc en présence de 15 gouvernements, de plus de 150 ministres, de plusieurs centaines de membres de cabinet, de plusieurs milliers de parlementaires... Le tout pour des pays qui, tous ensemble, sont nettement moins peuplés et infiniment moins riches.

Les problèmes cités plus haut ne sont que quelques uns choisis à dessein parmi tant d'autres.

Malgré l'aspect alarmant et desesperant de ce retard, quelques actions restent néanmoins envisageables.

II/ QUELQUES SOLUTIONS ENVISAGEABLES.


1- Industrialisation et intensification agricole.

  Sans usines, il n'y a pas de décollage possible de l'économie, pas d'accroissement rapide de la productivité du travail, pas de fourniture massive de moyens modernes de production à l'agriculture. L'industrialisation est aussi garante d'une certaine dignité atteinte dans l'ordre économique, facteur d'enthousiasme accru pour le développement.

  Les industries de transformation exigeront pour de développer, une agriculture intensifiée, fournissant plus de matières premières.

L'agriculture pourrait se développer essentiellement en partant des << forces productrices cachées>> de la campagne de la campagne ; en mobilisant par l'investissement humain et l'éveil et l'éveil de leurs capacités inventives, les paysans, les eaux pour l'irrigation, les sols, les forêts défrichées. Dès lors, une compétition subsistera entre l'agriculture et l'industrie.


2- Former chacun en fonction de sa profession.

  Le moment est venu de donner à chaque Africain la formation nécessaire pour exercer fructueusement son futur métier. L'européanisation vise à orner les jeunes esprits d'un tas de choses, dont une faible partie est utilisable.

Le sous-préfet des régions perdues doit connaître le dépannage courant d'un moteur ; ce n'est pas deux années à l'Institut d'administration publique qui le lui apprendront, mais deux semaines de stage dans un garage.

Le travail manuel, à l'école primaire urbaine, visera la formation de l'ouvrier qualifié et de l'artisan. Chaque écolier devrait pouvoir, de retour au village, apprendre aussi à ses concitoyens à mieux se servir de leurs dix doigts.

  Il ne s'agit pas d'abaisser le niveau de l'enseignement ; mais de le décoloniser, de diffuser celui-ci plus rapidement, à moindres frais, dans des campagnes jusqu'ici négligés. Et le rendre directement utile au développement économique.


3- La bonne gouvernance

  Il est indispensable que les gouvernements africains mettent en place la politique de la bonne gouvernance. La gouvernance est, de façon générale, un concept représentant la manière dont un domaine d’activités est gouverné.

Il faudrait pour cela, réduire le nombre de ministère en faisant une fusion.

En Côte d'Ivoire par exemple, fusionner ministère de l'agriculture et le ministère de la promotion du riz, fusionner ministère de la sécurité et celui de la défense...etc

En guise de conclusion j'aimerais juste dire qu'il appartient à l'Afrique de vouloir et d'agir pour son développement. Les discours coloniaux et autres ne font que faire perdre le temps à l'Afrique.

N.B: Les solutions cités ici ne sont pas exclusives. Il y en a plusieurs.


De: BALLO ZACKARIA

À suivre.......

Content created and supplied by: Ballozaki (via Opera News )

Tags:      

Afrique noir Afrique noire
Opera News is a free to use platform and the views and opinions expressed herein are solely those of the author and do not represent, reflect or express the views of Opera News. Any/all written content and images displayed are provided by the blogger/author, appear herein as submitted by the blogger/author and are unedited by Opera News. Opera News does not consent to nor does it condone the posting of any content that violates the rights (including the copyrights) of any third party, nor content that may malign, inter alia, any religion, ethnic group, organization, gender, company, or individual. Opera News furthermore does not condone the use of our platform for the purposes encouraging/endorsing hate speech, violation of human rights and/or utterances of a defamatory nature. If the content contained herein violates any of your rights, including those of copyright, and/or violates any the above mentioned factors, you are requested to immediately notify us using via the following email address operanews-external(at)opera.com and/or report the article using the available reporting functionality built into our Platform

VOUS AIMEREZ

Formation : la Suisse et le Maroc offrent des bourses aux étudiants africains

4 minutes ago

0 🔥

Formation : la Suisse et le Maroc offrent des bourses aux étudiants africains

Deux personnes qui mènent une vie bizarre

5 minutes ago

0 🔥

Deux personnes qui mènent une vie bizarre

Madame le Ministre d'État Kandia Camara débute ses audiences avec les ambassadeurs, voici le premier

1 hours ago

164 🔥

Madame le Ministre d'État Kandia Camara débute ses audiences avec les ambassadeurs, voici le premier

Makosso à sa fille :"Dieu peut m'appeler à tout moment, et pour moi, c'en sera fini"

1 hours ago

943 🔥

Makosso à sa fille :

Le monde du cinéma africain frappé par un malheur, cette actrice nigériane est décédée

11 hours ago

10410 🔥

Le monde du cinéma africain frappé par un malheur, cette actrice nigériane est décédée

Macron peut-il solder le passé de la France en Afrique ?

11 hours ago

48 🔥

Macron peut-il solder le passé de la France en Afrique ?

CIE: va-t-on vers un nouveau délestage?

12 hours ago

20 🔥

CIE: va-t-on vers un nouveau délestage?

Le pain aide à frire le poisson sans qu'il ne se casse dans la poèle d'huile,voici les détails!

13 hours ago

979 🔥

Le pain aide à frire le poisson sans qu'il ne se casse dans la poèle d'huile,voici les détails!

Côte d'Ivoire : Produire sur place du Chocolat à l'aide du cacao ivoirien est désormais une réalité

13 hours ago

541 🔥

Côte d'Ivoire : Produire sur place du Chocolat à l'aide du cacao ivoirien est désormais une réalité

Safarel: "on peut prendre la voix de Josey pour faire coussin, tellement c'est doux"

13 hours ago

713 🔥

Safarel:

COMMENTAIRES