Sign in
Download Opera News App

 

 

France - immigration : Marine Le Pen veut limiter les visas et les transferts de fonds vers les pays étrangers

Dans la liste des favoris à la présidentielle d’Avril 2022 en France, elle harcèle toujours le chef de l’état sortant, Emmanuel Macron dans les sondages. Porte-étendard de l’extrême-droite qu’elle mène avec un néophyte en matière politique en la personne du journaliste-polémiste Eric Zemmour, Marine Le Pen, candidate du Front National (FN), a une fois de plus crânement assumé ses projets électoraux dans une interview publiée par Valeurs Actuelles ce Dimanche 03 Octobre. 

 

La question de l’ouverture des frontières de la France aux candidats à l’immigration, elle tient à la régler par une réforme stricte de la politique migratoire y compris en ce qui concerne les conditions de délivrance des visas d’entrée sur le territoire Français : ‘’ Il faut agir sur les visas, pas seulement pour des bras de fer. Pour obliger certains pays à respecter le droit international, il n’y a pas que cette méthode’’.

 

La candidate d’extrême-droite ne cache pas aussi son amertume devant les flux monétaires qui circulent entre la France et l’Afrique, avec l’envoi régulier de fonds d’immigrés Africains vers leurs pays d’origine. Pour elle, il faut y mettre fin, car suggère-t-elle, ‘’Nous pouvons aussi limiter les transferts d’argent par leurs nationaux qui travaillent en France et qui envoient de l’argent au pays. Ce sont des sommes considérables, bien plus importantes que le budget de coopération’’.

 

Par ailleurs, Marine Le Pen ne veut plus voir de migrants en situation d’irrégularité sur le territoire Français, bénéficier de subventions sociales de l’état. ‘’Il faut mettre en place des critères beaucoup plus exigeants dans les titres de séjour que nous accordons. Il faut que ceux qui viennent à expiration de leur titre de séjour montrent qu’ils sont dans une situation où ils peuvent subvenir à leurs besoins et à leur propre famille. Sinon, ils doivent rentrer chez eux. C’est un projet global : nationalité, immigration, identité, primauté de la Constitution sur ces domaines-là par rapport aux textes internationaux’’, a-t-elle déclarée.

 

Même en cas d’élimination de la candidate d’extrême-droite ou de ses éventuels alliés idéologiques, la popularité des thèses ultra-nationalistes qu’ils défendent, devrait imposer au candidat qui sortira vainqueur des urnes, de les intégrer, du moins en partie, dans son programme de gouvernement.

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

emmanuel macron eric zemmour france marine le pen

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires