Sign in
Download Opera News App

 

 

Vers une alliance Blé Goudé-Guillaume Soro pour réconcilier la Côte d’ivoire ?

Longtemps dominée par une seule figure, en la personne de Félix Houphouet-Boigny, la vie politique Ivoirienne a subitement basculé dans un schéma à trois têtes dominantes, favorisé par l’avènement du multipartisme en 1990. 

Quand en Décembre 1993, le père fondateur décède en France, démarre la bataille des héritiers pour le contrôle du pouvoir, avec en face la détermination d’un opposant, révélé au grand public vers la fin des années 1980, Laurent Gbagbo. 

Pendant 27 ans, les rivalités entre les trois hommes, qui chacun, notons le, a eu son tour de gestion des affaires de l’état, ont plongé la Côte d’ivoire dans une succession de crises sociopolitiques, avec leurs corollaires de morts et de victimes collatérales. 

On entend souvent dire à Abidjan, il faut que ces dinosaures de la politique Ivoirienne cèdent la place à des plus jeunes. Si pour l'heure, ces trois personnalités continuent à hanter la sphère politique Ivoirienne, l’après 2025 pourrait être difficile pour eux de maintenir cette posture d’acteurs clés de la vie politique, surtout en raison de leurs âges avancés, Henri Konan Bédié qui devrait avoir 92 ans, Alassane Ouattara 83 ans et Laurent Gbagbo, 80 ans. 

Charismatiques et populaires, Blé Goude et Guillaume Soro, tous deux anciens dirigeants de la FESCI, semblent en pôle position pour s’imposer comme les principales figures de la vie politique en Côte d’ivoire dans les années à venir.  

Fondateur d’un parti politique, le COJEP, Charles Blé Goude, acquitté par la CPI dans son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, est considéré comme l’égérie de la résistance patriotique contre la rébellion des Forces Nouvelles entre Septembre 2002 et Avril 2011. 

Cette rébellion qui était justement dirigée par son prédécesseur à la tête du syndicat estudiantin, Guillaume Soro et qui disait combattre l’exclusion d'une partie de la population Ivoirienne. Fougueux et stratège dans ses approches politiques, le civil Guillaume Soro a su non seulement maîtriser les soldats sous sa coupole pendant près d’une décennie, mais aussi gravir tous les échelons au niveau des fonctions étatiques, devenant successivement premier ministre (2007-2012) et président de l’assemblée nationale (2012-2019). 

Leader de la plateforme Générations et Peuples Solidaires (GPS) qu’il a lui-même créée, l'ex chef du parlement fait indéniablement partie des 4 grands qui dominent actuellement la sphère politique Ivoirienne en Côte d’ivoire. 

Opposés dans leurs trajectoires politiques, ces deux personnalités au profil prometteur, pourraient bien trouver le point d'accord pour s'allier et éviter à la Côte d’ivoire, les tensions vécues avec les aînés. Pour avoir activement milité ensemble, Charles Blé Goude et Guillaume Soro qui se sont récemment retrouvés au sein du front anti-3eme mandat, réunissent tous les atouts pour matérialiser l’idéal de réconciliation nationale dont ils font aujourd’hui leur cheval de bataille. 

Le dépassement nécessaire pour y arriver, ils semblent l’avoir. Comme cela s’est encore démontré récemment avec cette sortie de l'ex leader de la galaxie patriotique sur la chaîne panafricaine Afrique Média, qui au plus fort des tensions entre ses partisans et ceux de son compagnon de lutte à la FESCI, a désarmé les extrémistes de chaque camp en revendiquant son ‘’amitié avec Guillaume Soro’’. 

Si rien pour l'heure ne trahit l’existence d’un tel projet, la concordance des discours et le rapprochement entre les deux hommes, pourraient conforter ce schéma. 

Raoul Mobio

Content created and supplied by: RaoulMobio (via Opera News )

henri konan bédié ivoire laurent gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires