Sign in
Download Opera News App

 

 

Politique: de la Lutte ouvrière à la députation, en passant par la Fesci, Michel Gbagbo impressionne


Né le 24 septembre 1969 à Lyon de Jacqueline Chamois, militante communiste, et d’un père alors opposant, Laurent Gbagbo, Michel a passé son enfance entre la France et la Côte d’Ivoire.

À Paris, il a milité à la Lutte ouvrière, un parti politique d'extrême gauche proche du communisme, mais c’est Abidjan qui l’a attiré.

Une fois sur les bords de la lagune Ebrié, il intègre la Fesci, le sulfureux syndicat étudiant de gauche, puis la jeunesse du Front populaire ivoirien (Fpi), parti fondé par son père.

Mais en 2000, lorsque son père accède au palais présidentiel, on ne voit que rarement Michel Gbagbo, Il n’est d’aucune réunion politique, jamais consulté.

Néanmoins il va profiter des largesses du pouvoir, pour monter une société de conseil, va écrire des poèmes et passer une thèse de psychologie à l’université d’Abidjan.

C’est à sa sortie de prison, en août 2013, qu’il mesure la puissance de son nom. Il en profite alors pour se lancer véritablement dans la politique et ne tarde pas à s'attirer la sympathie des GOR restés fidèles à son père.

Fort de cette situation, Michel Gbagbo est élu en mars dernier député de Yopougon au grand plaisir de ses militants.

Sources : Jeune Afrique

Content created and supplied by: Paullevigerod (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires