Sign in
Download Opera News App

 

 

Croix-Rouge : Le président de la (FICR) critique la politique d'accueil des réfugiés de l'UE

Le président de la fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Francesco Rocca a dans un communiqué en date du 16 mai , disponible sur la plateforme de l 'organisation ' ifrc.org ' , critiqué la politique discriminatoire de l'Europe en matière d'accueil des réfugiés , invitant tous les Etats à assumer leur responsabilité de sauver des vies sans que l'ethnicité et la nationalité ne soient des facteurs décisifs pour sauver des vies.

Abordant le volet migratoire maritime, Francesco Rocca a souligné que jusqu'à présent, il n ' y a pas encore eu de politique et de pratique qui puissent garantir une migration sûre et digne afin de préserver des vies humaines .

Or , '' la réponse politique et humanitaire à la crise ukrainienne a montré ce qui est possible lorsque la dignité et l'humanité passent avant tout , lorsqu'il existe une solidarité mondiale et la volonté d'aider et de protéger les plus vulnérables.

Celà doit être étendu à tous ceux qui en ont besoin , d'où qu'ils viennent . L'ethnicité et la nationalité ne devraient pas être des facteurs décisifs pour sauver des vies ''

Selon le président de la FICR , Malgré l'existence du pacte mondial migratoire autour duquel des actions devaient être entreprises pour sauver des vies sur la route migratoire maritime la plus meurtrière où nombreux d'africains y perdent leurs vies, on assiste plutôt à de la passivité dans les actions devant garantir une migration sûre et digne en Europe. Est-ce parce qu'il s'agit du peuple africain qui s'oriente sur cette voie migratoire ?

Difficile d ' y répondre. Pourtant , les milliers de réfugiés ukrainiens qui fuyaient l'opération militaire de la Russie en Ukraine en ses débuts ont spontanément été bien accueillis par les nations européennes , y compris celles qui étaient hostiles aux réfugiés.

Content created and supplied by: Kskd (via Opera News )

croix-rouge francesco rocca

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires