Sign in
Download Opera News App

 

 

Selon Michael Gbagbo, voici la vraie raison qui a poussé Gbagbo à refuser le pavillon présidentiel

L'activiste, Michael Gbagbo, fidèle partisan du Front Populaire Ivoirienne ( Fpi ) version GOR a bien voulu donner les raisons pour lesquelles, selon lui, le président Laurent Gbagbo a refusé le pavillon présidentiel à son arrivée. 


Le jour tant attendu est enfin arrivé, le président Laurent Gbagbo a enfin regagné les terres ivoiriennes en ce jour du 17 juin 2021. 

Cela dit, si les proches et partisans de ce dernier jubilent énormément en raison de ce retour tant attendu, une prétendue scène qui a eu lieu à l'arrivée de Laurent Gbagbo a suscité beaucoup de réactions en de la part des internautes et une polémique. 

En effet, selon plusieurs informations, l'ex chef de l'Etat ivoirien, aurait refusé le pavillon présidentiel, lequel pavillon qui lui avait été réservé sur les instructions du président actuel de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. 

Face à cette polémique qui anime les réseaux sociaux actuellement, un fervent partisan du Fpi version GOR et activiste, Michael Gbagbo a bien voulu réagir pour clarifier les choses 

<< Le président Laurent Gbagbo a refusé le pavillon présidentiel parce qu'il a appris à sa descente de l'avion que ses partisans venus l'accueillir se faisaient bastonner et emprisonner sous les ordres du pouvoir en place...

Donc allez loin avec vos histoires de ''bonne foi''

 A sa place que feriez-vous ?

J'oubliais, c'est une question qu'on pose à des hommes sages. >>

Tel a été le post lâché par ce dernier sur sa page officielle Facebook. Une intervention qui fera, sans doute aucun, couler beaucoup d'encre et de salive. 

Notons que Michael Gbagbo l'auteur de cette déclaration est un activiste pro Gbagbo, très connu sur la toile. Il est différent de Michel Gbagbo, le fils du président Laurent Gbagbo.


Jenemlly

Content created and supplied by: Jenemlly (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo michael gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires