Sign in
Download Opera News App

 

 

"L’activisme de Damana Pikass agace au RHDP", selon un journal d'investigation

Dans un dossier de ce jour, le journal d'investigation Ivoir'Hebdo révèle que l'activisme du vice-président du Front populaire ivoirien (FPI), chargé de la mobilisation agace le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et pour la Paix (RHDP).

D'après le journal Ivoir'Hebdo les propos jugés excessifs du vice-président du Front populaire ivoirien (FPI) tendance "Gbagbo ou rien -GOR" Damana Adia Pikass, récemment rentré d’exil, agacent jusqu’à la Présidence. 

Selon le journal de bonne source, un message a été envoyé à l'ex-président Laurent Gbagbo, afin qu’il recadre ses troupes. « Le Président Ouattara n’est pas opposé à son retour en Côte d’Ivoire, mais au vu des déclarations tapageuses qui pourraient mettre à mal la cohésion sociale et vu l’accueil certes timide, mais quelque peu provocateur de Damana Pikass et Justin Katinan Koné, il a été demandé à Gbagbo, via des personnes interposées, d’étudier sérieusement le schéma non négociable d’un retour discret au pays. », révèle-t-il.

Toujours selon les enquêtes du journal, une source très introduite au palais présidentiel aurait signifié le souhait de la Présidence d'un retour discret de la part de l'ex-président Laurent Gbagbo. « La Présidence ne veut pas d’un accueil populaire », a-t-il confié au journal.

Depuis lors, les hauts responsables du RHDP suivent à la lettre la position présidentielle.

C’est une situation dont se régale du reste, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). La position officielle du parti présidentiel est alignée à celle de son mentor, le Président Alassane Ouattara. Et au journal de rappeler les propos du Président Alassane Ouattara à occasion de l'acquittement et du retour de l'ex-président Laurent Gbagbo et l'ex-ministre Charles Blé Goudé. 

« La Cour pénale internationale a rendu, le 31 mars 2021, la décision sur l’appel du procureur relative au procès de Messieurs Laurent Gbgabo et Charles Blé Goudé, et nous en prenons acte. (…) Messieurs Laurent Gbagbo et Blé Goudé, sont libres de rentrer en Côte d’Ivoire quand ils le souhaitent », avait précisé l’homme fort d’Abidjan, à l’issue du premier conseil des ministres après le double acquittement.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

damana pikass laurent gbagbo rhdp

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires