Sign in
Download Opera News App

 

 

Côte d’Ivoire : l’UNG se fond dans le parti de Laurent Gbagbo en création. Et après ?

L’UNG de Stéphane Kipré était en congrès extraordinaire ce samedi 25 septembre 2021 à Yamoussoukro. Les conclusions sont tombées : l'Union des Nouvelles Générations (UNG) va rejoindre le Président Laurent Gbagbo dans la création du nouveau parti politique.

Ainsi, comme qui dirait, les conclusions du congrès de l’UNG deviennent une partie de "l'introduction" dans le parti du Président Laurent Gbagbo, en création.

L’acte que vient ainsi de poser ce parti politique créé en 2007 est d’une très haute portée, en ayant accepté de disparaître pour accompagner la vision d’un référent politique dans son appel au rassemblement.

Les partisans du Président Laurent Gbagbo vont donc applaudir des deux mains et rythmer des pieds la cadence de l’appel entendu, eux qui ne cessent d’appeler « à la clarification des positions » des leaders politiques qui leur étaient proches du temps de la Refondation.

Mais, avec cette arrivée de l’UNG dans le parti en création, les « clarifications » ne devraient pas s’arrêter là.

La dénomination de ce parti qui vient de disparaître, UNG, mérite en effet qu’on se pose d’autres questions.

Car par sa décision d’aujourd’hui, cette union des nouvelles générations va à la rencontre de générations de tous âges qui sont déjà ou qui viendront dans ce parti à naître conformément à l’appel du Président Laurent Gbagbo.

Chaque entité déposera donc ses malles dans le nouveau parti avec tous les dossiers de leurs cadres. Tout apparaîtra comme un grand regroupement de cadres de partis jamais vu.

On peut donc se demander quel organigramme pourrait contenir tant de compétences ?

Des réponses seraient, à n’en point douter, que cette question est prématurée étant donné que les commissions en charge de l’élaboration des textes du nouveau parti pourraient y avoir déjà pensé. Et qu’à partir du congrès constitutif qui se tiendra dans la première semaine du mois d’octobre selon Sébastien Danon Djédjé dans sa dernière interview à Fraternité Matin, tout le monde serait édifié sur cette question.

Qu’à cela ne tienne, mais nous sommes présentement en Côte d’Ivoire singulièrement, dans une atmosphère politique où une jeunesse, même si elle pose, à notre avis, un peu maladroitement le problème générationnel, veut avoir son mot à dire : être écoutée, consultée et décider également. Comment s'y prendra-t-on dans ce nouvel appareil politique ?

La dissolution et l'absorption des partis politiques dans une nouvelle outre suite à l’appel du référent politique, par loyauté ou par acceptation de sa vision est une chose. Mais une autre est que la savane submerge certes les perdrix, mais jamais leurs cris. Les questions qui vont suivre viendront de là.

Attendons pour voir.


Ouraga Dali Constant

Content created and supplied by: OuragaDConstant (via Opera News )

laurent gbagbo yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires